1% logement: des salariés plus riches grâce à des services sur mesure?

60

Solendi_dec07

La question du pouvoir d’achat est au cœur du débat public. Nul doute que la croissance des dépenses pour acquérir ou louer un toit aussi bien dans les grandes métropoles que dans des zones plus rurales rogne le revenu des ménages. Elle nourrit ainsi les demandes d’augmentation de salaires. « L’accès au logement est de plus en plus difficile, et ce d’autant qu’il y a un vrai manque de logements sociaux. La hausse des prix fait que, désormais, il n’est pas rare de voir des cadres ou des agents de maîtrise se tourner vers le logement social. Aujourd’hui, certaines personnes se trouvent dans une situation paradoxale : ils gagnent trop pour accéder à un logement social et pas assez pour le secteur privé », résume Éric Vassail, directeur général adjoint de Solendi. La situation est telle qu’elle devient aussi une préoccupation pour le chef d’entreprise. Obligés d’habiter de plus en plus loin de leur lieu de travail, les salariés passent beaucoup de temps dans les transports, ce qui nourrit le stress. On pourrait imaginer des conditions de travail plus satisfaisantes.

 

Si Solendi ne compte pas moins de 7 000 entreprises clientes, de la PME aux grands groupes, cela n’est pas dû au hasard. Parmi les atouts de Solendi figurent ses 17 agences réparties sur l’ensemble du territoire. Pour les entreprises disposant de plusieurs établissements, c’est l’assurance que leur politique en matière de logement sera cohérente. Un salarié, où qu’il soit, aura les mêmes droits. Solendi a, en outre, développé une gamme d’outils pour les entreprises clientes, devenant ainsi un véritable partenaire : du dépliant qui sera glissé avec le bulletin de salaire au centre d’appels dédié à une entreprise, Solendi s’adapte aux différentes demandes. « Les entreprises qui nous ont choisi nous confient un élément important pour elles. Si leurs salariés ne sont pas satisfaits de nos services, leur image est en jeu », rappelle Éric Vassail.

 

Ainsi, les services de Solendi sont certifiés ISO 9001 version 2000 depuis 4 ans, une garantie de qualité et d’engagement en faveur de la satisfaction du client. Des freins demeurent. Souvent, le dirigeant d’entreprise pense qu’il ne paie pas assez pour que ces salariés puissent en profiter. Ils ignorent tous les services mis en place depuis 1998. Solendi versait alors 15 000 aides annuellement. Aujourd’hui, le directeur général adjoint en annonce 90 000 pour 2006. Cela va du LocaPass, pour le paiement du dépôt de garantie, aux Pass Travaux, qui permet de financer la rénovation et les travaux, ou encore le MobiliPass, pour les salariés qui doivent déménager… et la liste n’est pas exhaustive. Tous ces services reposent sur la logique des droits ouverts, c’est-à-dire que tous les salariés d’une entreprise cotisante y ont accès, quel que soit le montant de cette cotisation. Plus besoin d’avoir pour projet de construire sa résidence principale pour bénéficier du 1% logement.