3 Livres : « Géopolitique de la péninsule coréenne », « Don’t Know Much About History », « Stupid Movie Lines »

32
W1siziisijiwmtivmdcvmtivmtbfmtjfntdfnzkwx2zpbguixsxbinailcj0ahvtyiisiji3mhgxmdawpijdxq

La sélection des trois livres du mois de septembre

 

 

Dans le 141e numéro de la revue de géographie et de géopolitique Hérodote, une dizaine d’analystes publient de passionnants articles sur la péninsule coréenne. Accessibles à tout lecteur, ceux- ci permettent de mieux comprendre les relations qu’entretiennent les deux Corée, particulièrement tendues ces trois dernières années. « La division continuée de la péninsule est pour le Nord une condition à sa survie en tant que régime », rappelle notamment François Godement, directeur de l’Asia Centre. Le rôle de la Chine et des États-Unis, la crise nucléaire, la fausse fragilité du régime nord-coréen… La situation géopolitique de la péninsule est abordée sous différents angles, tous liés les uns aux autres.

 

www.editionsladecouverte.fr

Géopolitique de la péninsule coréenne

Revue Hérodote

La Découverte (juin 2011)

208 pages, 21 euros

 

 

 

Pour tous ceux qui souhaitent combler leurs lacunes culturelles en marchant ou en conduisant, voici la version audio de l’ouvrage Don’t know much about History, de Kenneth C. Davis, auteur de plusieurs autres « Don’t know much about… ». Consacré aux notions de base de l’histoire américaine, il a connu un grand succès de librairie depuis sa parution il y a vingt ans. Pour cette édition anniversaire, le contenu a été réactualisé, incluant par exemple l’élection de Barack Obama et l’ouragan Katrina. Une bonne façon de combler ses lacunes, mais attention : ici, point de recherches approfondies ni d’analyses pointues. Au lecteur de creuser ses sujets favoris une fois l’écoute terminée.

 

www.randomhouse.com

Don’t Know Much About History

Kenneth C. Davis

Random House Audio (juin 2011)

CD ou livre audio, de 15 à 55 dollars (de 10,49 à 38,46 euros environ)

 

 

 

Dans un registre nettement plus léger, les auteurs à succès Kathryn et Ross Petras se sont amusés, il y a douze ans, à cons-tituer une sélection des pires répliques, selon eux, du cinéma grand public. Stupid Movie Lines a été réédité en une version numérique cet été, avec les mêmes 776 extraits destinés à amuser les cinéphiles moqueurs. On trouve ainsi des propos confus : « You wouldn’t kill anything unless it was alive » (Robert Taylor à Anthony Quinn dans Ride Vaquero, 1953). Ou, dans la catégorie « peu crédible » : « War ! War ! That’s all you think of, Dick Plantagenet ! You burner ! You pillager ! » (Lady Edith dans King Richard and the Crusaders, 1954). À redécouvrir.

 

http://ballantine.atrandom.com

Stupid Movie Lines

Kathryn et Ross Petras

Villard (juillet 2011)

e-book de 224 pages, 8,99 dollars (environ 6,24 euros)