ALHO, spécialiste de la réalisation de bâtiments à structure tridimensionnelle métallique

37
Grâce à des procédés techniques innovants, le groupe ALHO construit des bâtiments modulaires provisoires ou définitifs offrant de multiples avantages écologiques et économiques.

alho_janv10

Reflétant le vert des bouleaux environnants, la nouvelle façade en toile tendue de la bibliothèque de l’université parisienne de Jussieu attire l’œil des passants. Derrière ce concept harmonieux, difficile d’imaginer une structure métallique entièrement conçue par un empilement de modules préfabriqués. « C’est pourtant la réalité », souligne Nicolas Rautureau, directeur général de ALHO Construction Modulaire, la société créatrice de l’édifice. Cette entreprise, qui fait partie d’un groupe allemand, est spécialisée dans la réalisation de bâtiments à structure tridimensionnelle métallique. Un système de construction modulaire qui répond à des besoins de locaux tant provisoires que définitifs, et dont la qualité dépasse celle de la plupart des œuvres traditionnelles. « La spécificité de ALHO est de réaliser des produits de qualité, plutôt haut de gamme, pour différents secteurs d’activité », explique le directeur. La société construit des bâtiments pour l’hébergement de locaux administratifs ou annexes comme des réfectoires, vestiaires, sanitaires. Une grande partie des clients relève de la sphère publique. « Nous travaillons également dans le domaine scolaire, de la petite enfance à l’université, avec néanmoins une spécificité en France sur les crèches, écoles maternelles et primaires », ajoute Nicolas Rautureau.

 

À l’échelle européenne, ALHO prend en charge de nombreux projets de constructions de lycées et collèges. L’offre s’adresse aussi au domaine paramédical et médico-social (hôpitaux, laboratoires de recherche, maisons de retraite), auquel s’ajoutent des chantiers et sites militaires en recherche d’installations provisoires. D’autres clients sont des entreprises privées appartenant à toutes sortes de domaines d’activité. De nombreuses interventions se font sur des sites industriels (extensions de bâtiments administratifs, locaux sociaux, de stockages, cantines…), ou pour des sièges de société (constructions pour l’hébergement de bureaux). De manière plus annexe, la filiale française réalise des logements en structures modulaires en coopération avec des sociétés immobilières. L’entreprise ALHO est la première à avoir été validée par le label du ministère français du Logement « Coût, Qualité, Fiabilité, Délai ». Le taux de livraison dans les délais atteint 98 %, contre 50 % dans la construction classique. « Ces critères font partie des multiples raisons qui expliquent la confiance croissante que nous accordent les clients et notre expansion constante en Europe », se réjouit Nicolas Rautureau. Grâce à l’expérience acquise sur le marché allemand, suisse, belge et luxembourgeois, « nous sommes en mesure de fournir des bâtiments de haute qualité inédits sur notre secteur », ajoute-t-il. Les techniques de réalisation sont particulièrement intéressantes sur le plan environnemental. ALHO opte pour un système de construction sec, c’est-à-dire sans béton. Tous les éléments porteurs passent par des poteaux d’angles et des poteaux intermédiaires.

 

Les parois ne sont porteuses d’aucune charge, ce qui permet de les rendre totalement isolantes. L’isolation thermique obtenue pour chaque module est renforcée par une isolation extérieure complémentaire formant un manteau additionnel autour de la structure. Pour obtenir une protection anti-incendie jusqu’à EI120 (norme de classification européenne d’étanchéité aux gaz et flammes, ndlr), ALHO incorpore dans ses parois au moins deux panneaux de placoplâtre et, pour anticiper des exigences encore plus strictes, elle utilise des cloisons ignifugées. La qualité acoustique est également très élevée, car le principe de la double cloison s’applique lorsqu’on assemble les différents modules entre eux. ALHO se distingue aussi par son mode d’organisation. « Nous optons pour un processus industriel. Très souvent, des corps de métiers se chevauchent sur des chantiers traditionnels, les travaux des uns perturbent les réalisations des autres provoquant des difficultés de coordination. Nous fonctionnons au sein d’unités où tout est centralisé. Les matériaux sont utilisés indépendamment des conditions climatiques. Leur approvisionnement est rationalisé, tout comme l’utilisation des équipements et outillages », détaille Nicolas Rautureau. La logique industrielle de planification et de séparation des tâches permet de réduire considérablement les problèmes techniques traditionnels. « Nous fabriquons des bâtiments comme on fabrique des automobiles », illustre-t-il. Sebastian Schade, directeur marketing du groupe, explique que « ces techniques industrielles ne brident pas du tout l’architecture et l’esthétique des réalisations. Des banques, assurances ou hôtels qui souhaitent des intérieurs luxueux trouvent leur satisfaction dans nos solutions. » Un autre avantage réside dans la mobilité que permettent ces constructions.

 

Les bâtiments sont démontables et déplaçables. Une entreprise peut facilement changer de site en déménageant l’intégralité de ses locaux, ce qui forme un avantage et une économie considérables. Si ces solutions industrialisées pour le bâtiment ont pignon sur rue en Allemagne, elles représentent une notion nouvelle sur le marché français. Le marché est en train de changer. Les édifications en ossature métallique se répandent. « L’évolution des mentalités offre un grand potentiel pour notre secteur. Les origines et l’expérience du groupe nous donnent un savoir-faire précieux et sans équivalent pour étendre nos activités », affirme Sebastian Schade. Il note que ALHO est aujourd’hui « un des rares fabricants du secteur à réaliser des structures modulaires superposables sur six niveaux. La solidité de nos modules permet cet exploit. » Le groupe fait des efforts permanents pour améliorer la durabilité de ses constructions de manière à tenir compte des exigences réglementaires de demain, éviter les gaspillages et préserver au mieux l’environnement. « Nous sommes en phase avec les logiques HQE (haute qualité environnementale) qui se développent. L’énergie consommée pour réaliser nos bâtiments est bien plus faible que pour des constructions classiques. Tous nos déchets métalliques sont recyclés. Les phases chantiers sont très courtes et véhiculent peu de nuisances. » Sous le nom FAGSI, le groupe offre également de la location de bâtiments préfabriqués à des clients qui ont des besoins ponctuels. ALHO travaille aussi à l’export, essentiellement vers la Scandinavie, les pays de l’est de l’Europe, la Grande-Bretagne ou même en Nouvelle-Calédonie, épaulés par des distributeurs de modules préconçus. La société industrialise sa production d’éléments mobiles dès 1967, année de sa fondation par Albert Holschbach.

 

Les premiers espaces modulaires voient le jour en 1971. Au fil des années, les constructions n’ont cessé de gagner en qualité. Grâce à cette expérience de plusieurs décennies, ALHO se présente aujourd’hui comme un vrai spécialiste du haut de gamme dans le domaine de la construction modulaire. Le groupe emploie plus de 600 collaborateurs hautement qualifiés. Indépendamment de l’usine-mère située dans la ville allemande de Friesenhagen et bénéficiant d’une superficie de plus de 35 000 m2, l’entreprise possède des sites de production à Dresde, en Allemagne, à Wikon-Lucerne, en Suisse et à Mitry-Mory, en région parisienne, ce qui lui donne une proximité avec un grand nombre de clients en Europe occidentale. Le groupe ALHO, c’est d’abord l’histoire d’un pari réussi. La société a été parmi les premières à opter pour un type de conception intelligent qui apporte un haut degré de satisfaction sur le plan énergétique et écologique et qui s’adapte facilement aux besoins des clients tout en garantissant une qualité esthétique. Ses méthodes industrielles et exigences la distinguent de ses concurrents et garantissent de multiples avantages : un temps de mise en œuvre réduit, une grande qualité des matériaux, la conformité de ces derniers aux normes en vigueur et la pérennité des bâtiments, ainsi que la maîtrise des délais et budgets.

 

CONTACTS
ALHO Construction Modulaire SAS
1 rue Sophie-Germain
77290 Mitry-Mory (France)
Tél. : +33 (0)1.60.21.68.68
Email : [email protected]
Internet : www.alho.fr

FAGSI Location d’Espaces Modulaires SAS
1 rue Sophie-Germain
77290 Mitry-Mory (France)
Tél. : +33 (0)1.60.21.66.88
Email : [email protected]
Internet : www.fagsi.fr

ALHO Holding GmbH
Hammer 1
51598 Friesenhagen (Deutschland)
Tél. : +49 (0) 22.94.69.61.11
Email : [email protected]
Internet : www.alho.com