Article Vidéo – Altera : accompagner l’évolution des entreprises, jusqu’au-delà des frontières…

127

Marielle Claudon, directrice générale

 

Combien de personnes travaillent chez Altera ?

Notre équipe est constituée de vingt personnes, dont la moitié sont des techniciens et des développeurs. En effet, au-delà de notre activité de conseil et de formation, nous avons la particularité d’apporter des solutions technologiques faites sur mesure pour accompagner nos prestations de formation (e-learning, serious games, solutions webgicielles) ou de conseil (outils d’audits par exemple) dans le but de maximiser l’efficacité de nos interventions et le retour sur investissement pour nos clients.

 

 

Commerce International : quels sont vos domaines d’intervention ?

Nous intervenons dans les secteurs de la grande consommation, de l’automobile, de la santé, des banques et assurances, et depuis peu, dans l’univers « lifestyle » : cosmétiques, bien-être, maison et mode. Nous avons des experts métiers à la tête de chacune de ces entités, qui accompagnent les clients de bout en bout en France et à l’international (depuis la France).

 

 

Comment opérez-vous ?

Les clients font appel à nous lorsqu’ils ont une problématique commerciale, d’organisation (process, structures et outils) ou d’efficacité (compétences).

En général nous rencontrons des directeurs généraux et/ou des directeurs commerciaux avec lesquels nous échangeons pour définir ensemble les meilleures pratiques et formations pour leurs équipes commerciales. Nous avons l’habitude de dire que notre rôle est de faire en sorte que les équipes soient capables d’exécuter la stratégie de l’entreprise et sa vision sur le terrain et auprés de leurs clients. Le nerf de la guerre est là : transformer une vision et une ambition en réalité commerciale pour les clients et, sur le terrain, en point de vente .

 

 

Quelles sont les dernières tendances que vous avez pu observer dans votre métier ?

Comme nos équipes connaissent réellement l’ADN des sociétés avec lesquelles nous travaillons depuis des années, ainsi que les process qui y ont été mis en place, on nous demande de plus en plus d’intervenir sur des missions au sein même des entreprises, notamment pour du management de transition ou du coaching des nouvelles organisations . C’est là une tendance qui devrait prendre de l’ampleur, puisque nos clients revoient leurs structures et réduisent leurs effectifs en France et en Europe .
Toutefois , la deuxième tendance, la plus profonde à mon sens, est celle de l’internationalisation. Chez Altera, nous sommes d’ailleurs convaincus qu’il n’est pas viable de rester franco-français. Les grands comptes avec lesquels nous travaillons nous emmènent de plus en plus sur des appels d’offre à minima européens. Ainsi, il faut avoir une présence dans les pays limitrophes de l’Europe, mais surtout investir les pays émergents qui présentent de vraies opportunités de développement et où les besoins d’accompagnement sont réels.

 

 

Altera est donc appelée à se développer encore davantage à l’international ?

Oui, c’est même là le cœur de notre stratégie : continuer à entretenir un core business sur le marché français tout en poursuivant notre développement au-delà de l’Hexagone. Au niveau européen, ce mouvement se fait naturellement, puisqu’il est induit par les clients. Pour le reste, nous allons capitaliser sur notre connaissance de l’international afin de nous implanter dans les pays émergents. Aujourd’hui, il y a un vrai besoin d’accompagnement des industriels dans ces pays pour faire grandir en compétences tant les équipes locales que les distributeurs auxquels ils font appel sur place. Les marges de progression concernent les organisations au sens large, les « Route to market » (ou comment atteindre les consommateurs), la maîtrise des méthodes de vente et négociation, indispensable pour augmenter les performances et développer le chiffre d’affaires.

 

 

Quels sont les points forts d’Altera ?

Notre équipe est très pragmatique et opérationnelle. Nos experts sont des personnes qui, avant de devenir consultants, ont occupé des postes forts dans de grands groupes et qui ont par conséquent la capacité à être très tournés vers l’opérationnel et le retour sur investissement. Nous savons aussi développer en interne des solutions technologiques tout en y injectant de l’intelligence et de l’expertise métier. C’est ce qui fait la différence avec la plupart des entreprises qui, comme nous, interviennent dans les domaines de l’e-learning, du développement technologique ou encore des serious games. Dans notre métier, le cycle de vie moyen d’un client est de 3 ans, mais  nos clients nous suivent depuis nos débuts, certainement grâce à notre capacité à nous régénérer et à toujours apporter des solutions aux nouveaux enjeux.

 

 

Pour plus d’informations: cliquez ici.