Article vidéo: entretien avec Louis Schneider, administrateur chez Euporos

65
W1siziisijiwmtivmdcvmtivmtbfmtzfndnfnza2x2zpbguixsxbinailcj0ahvtyiisiji3mhgxmdawpijdxq

Mot grec signifiant riche, ingénieux, fortuné, Euporos est aussi le nom d’une jeune société valaisanne spécialisée dans la vente et l’achat de métaux précieux. Louis Schneider, administrateur d’Euporos SA, explique en quoi ces métaux représentent aujourd’hui des investissements fiables.

Après des études de communication à Strasbourg (France), Louis Schneider, 22 ans, a intégré la société Euporos SA à Sion (Suisse) dès sa création, et en est l’administrateur.

 

Commerce International : Comment est née la société Euporos?

Louis Schneider : « Euporos SA est née le 31 août 2010 à Sion, dans le canton francophone du Valais, en Suisse. Elle est inscrite au registre du commerce du Valais central. L’élément déclencheur fut la faillite de Lehman Brothers. Notre fondateur a voulu s’opposer au système ultra-capitaliste sauvage basé sur l’escroquerie et l’abus de confiance perpétré contre les épargnants et les travailleurs en offrant la possibilité à tout un chacun de protéger ses économies, c’est-à-dire en proposant l’opportunité de faire un placement sans risque dans le métal physique. Si ce placement s’avère en plus être très profitable, c’est tant mieux, mais le but premier est que nos clients traversent la crise sans être ruinés par les nombreux “Madoff” du monde de la finance. Le métal argent, un placement méconnu, a un énorme potentiel de plus-value. Nous sommes ”le spécialiste de l’argent physique” de l’Europe francophone et leader sur le marché français de l’argent (lingots et pièces de monnaie). Au total, 70 % de nos clients particuliers sont basés en France, 20 % dans d’autres territoires francophones (Belgique, Québec, Suisse romande), et le reste se répartit dans 130 pays à travers le monde. »

 

 

 

Vos clients sont-ils uniquement des particuliers?

L. S. : « Les particuliers représentent, à l’heure actuelle, la majorité de notre clientèle, qui se constitue de plusieurs milliers de membres actifs sur notre site Internet trilingue (français, anglais et allemand). Toutefois, de plus en plus d’entreprises sont attirées par nos produits et services. Elles cherchent à sécuriser leur capital et à réaliser des plus-values en investissant dans les métaux précieux. »

 

En quoi les métaux précieux représentent-ils un investissement intéressant aujourd’hui?

L. S. : « Dans une conjoncture économique difficile, l’argent et l’or sont de véritables valeurs refuges de plus en plus recherchées par les investisseurs. Les cours n’ont presque jamais été aussi hauts. La demande augmente de jour en jour pour l’or, mais encore plus pour l’argent, dont beaucoup de gens ignorent qu’il existe aussi sous forme de lingots. Mais de plus en plus de sites Internet et de blogs commencent à parler de la montée en puissance du métal argent. Comme un nombre croissant d’investisseurs entre dans ce marché-là, le prix montera forcément. »

 

Pourquoi faire confiance à l’argent comme valeur d’investissement?

L. S. : « Une forte hausse du métal argent surviendra, parce que la production décline et que la demande augmente. Les stocks mondiaux sont passés de 10 milliards d’onces à 1 milliard en soixante ans. D’ici 2015-2016, ces réserves seront tombées à zéro. Le recyclage des anciennes pièces de monnaie et des couverts en argent s’amenuise progressivement. De surcroît, les mines d’argent seront épuisées d’ici une quinzaine d’années environ. Mais en même temps la demande progresse: l’industrie et le secteur médical consomment énormément d’argent (pour les ordinateurs, les téléphones portables, les automobiles, les panneaux solaires…) et, la plupart du temps, cet argent n’est pas recyclé. À quoi s’ajoute la demande croissante des investisseurs, notamment asiatiques (Chine et Inde). »

 

Quel produit vendez-vous le plus?

L. S. : « Le lingot en argent de 1 kg est notre produit vedette. Nous vendons aussi des lingots plus petits (argent et or). Tous sont flambant neufs ! Nous travaillons entre autres avec la prestigieuse fonderie suisse Metalor. Les pièces en argent 1 once (“Maple Leaf” et “Silver Eagle”) sont neuves, ainsi que la “Maple Leaf” en or, tandis que les pièces d’or suisses “Vreneli” sont anciennes. Nous ne vendons pas de pièces de collection pour numismates. »

 

Comment pouvez-vous garantir votre transparence vis-à-vis de vos clients?

L. S. : « Chaque année, nos comptes sont contrôlés par des réviseurs externes agréés par l’État (Autorité fédérale de surveillance en matière de révision, ASR), qui certifient nos bilans. De plus, Euporos S.A., en sa qualité d’“intermédiaire financier”, doit obligatoirement être affilié à un organisme d’autorégulation reconnu par la FINMA (Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers). Nous sommes membre de l’OAR-G (Organisme d’Auto-régulation des gérants de patrimoine, à Genève), qui contrôle annuellement si nous respectons la législation. Être membre de l’OAR-G équivaut à détenir une licence de l’État. En France, de nombreux confrères travaillent sans posséder ce genre de licence. La transparence est donc un enjeu majeur pour nous : les multiples contrôles auxquels nous sommes soumis garantissent que notre gestion est irréprochable. »