Article vidéo. Homebox simplifie le self stockage

20
Homebox-large
Numéro 1 français de la location de boxes de rangement et présent aussi en Suisse, la société Homebox a fait le pari de la proximité en multipliant les ouvertures de centres, soit en location-gérance, soit en franchise. Entretien avec Anne-Catherine Péchinot, directrice générale de Homebox.

 

 

Diplômée de l’ESC Rouen, Anne-Catherine Péchinot, 42 ans, a travaillé chez GMF et PPC avant de rejoindre Homebox en 1998 et d’en prendre la direction générale en 2006.

 

Commerce International : Dans quelles circonstances a été fondée la société Homebox ?

Anne-Catherine Péchinot : « Lors d’un voyage aux États-Unis en 1995, Nicolas Rousselet, PDG du Groupe G7, a découvert le métier de “self stockage” (garde-meuble en libre accès, ndlr). Cette activité n’existait pas, ou presque pas, en Europe. C’est la raison pour laquelle il a décidé de fonder, l’année suivante, la société Homebox. Le Groupe G7 est à la fois un spécialiste de la mobilité (Taxis G7, G7 Taxis Services et ADA) et du stockage logistique (Homebox, MGF Logistique et Novarchive). En 2011, le Groupe G7 comptait 2 000 collaborateurs, réalisait un volume d’affaires de 531,2 millions d’euros et un chiffre d’affaires de 307,8 millions d’euros pour un résultat net de 19,6 millions d’euros. »

 

En quoi consiste l’activité de self stockage chez Homebox et quels services proposez-vous ?

A.-C.P. : « Homebox est le pionnier et le numéro 1 du self stockage en France avec 65 centres ouverts à ce jour (un 66e se trouve en Suisse). La taille moyenne d’un centre est de 5 000 m2. Nous louons des espaces de stockage allant de 1 à 50 m2 ; au-delà, nous nous adaptons à la demande du client. Ces espaces de stockage sont privatifs et totalement sécurisés. Nos clients les louent pour la durée qu’ils souhaitent grâce à un contrat très souple et accèdent à leurs espaces quand ils le souhaitent 7jours/7. Homebox propose, en outre, toute une gamme de services clefs en main : la mise à disposition gratuite de matériel de manutention en libre-service (chariots, diables, transpalettes…) ; la mise en sécurité des marchandises grâce à une surveillance vidéo 24 heures/24 et des radars anti-intrusion ; la vente de fournitures et d’accessoires utiles au stockage (cartons, protections…) ; la possibilité de louer des véhicules utilitaires à tarif préférentiel ; un espace détente avec canapés ; une connexion Wi-Fi et machine à café pour “souffler” entre deux déplacements ou chargements… »

 

Qui sont vos clients ?

A.-C.P. : « 70 % de nos clients sont des particuliers (60 % du chiffre d’affaires) et 30 % sont des professionnels (40 % du chiffre d’affaires). S’agissant des professionnels, il peut s’agir soit de TPE, PME-PMI, commerçants, artisans, ou de grands comptes, c’est-à-dire de grands groupes qui louent des boxes dans l’ensemble des centres de stockage pour entreposer leur PLV, échantillons, pièces détachées, produits d’essai… Notre portefeuille compte au total 15 000clients actifs dont 6 000 professionnels. Plus de 150 grandes entreprises clientes sont présentes parmi lesquelles Danone Eaux, Mattel, Moët… »

 

Comment la société Homebox se démarque-t-elle de la concurrence ?

A.-C. P. : « Nous basons notre offre sur une grande proximité et sur une qualité de service et de relation client. Nos équipes sont là pour trouver des solutions aux clients qui vivent parfois des situations de stress (déménagement, naissance d’un enfant…). Nos tarifs varient en fonction de l’implantation géographique de nos centres, mais restent très compétitifs (19 euros par mois par m2 en moyenne). Nos contrats sont souples et sans engagement de durée, avec un préavis de 8jours seulement. Nous sommes enfin le seul opérateur du marché à bénéficier de la certification ISO 9001 depuis juillet 2011. »

 

Quelle est la répartition entre les succursales, la franchise et la location-gérance chez Homebox ?

A.-C.P. : « Sur les 66 centres Homebox aujourd’hui, il n’y a plus que 7 succursales, contre 25 centres en franchise et 34 en location-gérance, système dans lequel Homebox réalise tous les investissements et où le partenaire est gérant et actionnaire minoritaire. C’est un bon moyen, selon nous, d’encourager l’esprit entrepreneurial de personnes qui n’ont que 5 000 ou 10 000 euros à investir au départ. Pour la franchise, l’apport personnel est plus élevé, il représente 35 à 40 % de l’investissement de départ. Le ticket d’entrée est d’environ 1 million d’euros sans le bâtiment et de 2 millions d’euros avec le bâtiment. Il est important de rappeler que le self stockage est une activité qui nécessite un engagement à moyen ou long terme. Généralement, le point mort est atteint au bout de trois ans, le retour sur investissement au bout de cinq ou six ans et le taux de rentabilité interne est de 15 % sur dix ans. »

 

Comment communiquez-vous auprès des particuliers et des professionnels ?

A.-C. P. : « Notre budget de communication a atteint cette année les 2 millions d’euros. Nous cherchons à développer notre notoriété via plusieurs axes : l’Internet tout d’abord ; des campagnes d’affichage à proximité de nos centres également ; des relations publiques et des participations à des salons professionnels (SITL, Salon du e-commerce, Franchise Expo et quelques salons régionaux), enfin, grâce à la télévision (nous avons ainsi parrainé l’émission “Les Guignols de l’info” sur Canal + pendant le Festival de Cannes l’année dernière). »

 

Quels sont les projets de développement à venir pour Homebox ?

A.-C. P. : « Nous allons maintenir notre rythme de 10ouvertures par an, ce qui devrait nous permettre de passer la barre des 100centres d’ici deux ou trois ans. Notre réseau couvre la quasi-totalité des villes françaises de 100 000 habitants et plus. Nous chercherons donc à ouvrir des centres dans celles où nous ne sommes pas présents – Angers, Brest, Limoges, Metz, Nîmes… Nous en ouvrirons aussi en Ile-de-France et en région PACA où la demande est forte et où un seul centre ne peut pas couvrir toute la zone de chalandise. Il faut souligner à quel point le marché n’est pas encore mûr : à titre de comparaison, la France ne compte aujourd’hui que 250centres de stockage, contre 700 au Royaume-Uni, pays légèrement moins peuplé et de superficie plus réduite. La marge de progression est donc encore très importante. »

 

De plus amples informations sont disponibles sur le site Internet suivant : www.homebox.fr