En tête d’affiche de la 6e édition de ces « rencontres globales » organisées par la société indienne HCL Technologies, de grands noms tels que Bill Clinton, 42e président américain, et Malcolm Gladwell, journaliste et auteur à succès (Tipping Point, Blink, etc.). Une grande messe à laquelle un millier de clients et de collaborateurs de la multinationale indienne étaient convoqués.

Ce meeting avait pour thème: penser un nouveau monde, une nouvelle façon d’aborder l’économie et les relations commerciales. Dans un contexte de crise économique et financière, Vineet Nayar est passé maître dans l’art de faire parler de son entreprise.

Rendu célèbre par sa philosophie managériale « Employees first, costumer second » (Les employés d’abord, les clients ensuite), le PDG d’HCL Technologies n’a pas manqué de promouvoir son slogan fétiche. Une vision qui tend à renverser la hiérarchie traditionnelle d’entreprise. Dans un livre du même nom paru en 2000, le PDG indien s’explique: « la pyramide hiérarchique éloigne les directeurs de la base de leurs employés (…) Ce faisant, elle les éloigne à la fois de la réalité de leur marché, mais aussi de la zone de création de valeur. Le modèle de commande et de contrôle érode, en fait, la pertinence de décisions. »

Depuis 2008, et malgré un contexte économique incertain, l’entreprise a continué d’embaucher à travers le monde et a vu son chiffre d’affaires croître. La rhétorique est bien rodée: des employés qui s’estiment épanouis et heureux que d’importantes responsabilités leur soient confiées (même si, selon certains, le salaire ne correspond pas toujours aux attentes); un PDG qui joue d’avantage la rock star que le business man… Vineet Nayar refusera pourtant toute interview aux média présents.