Attentat de Nice : les mesures de Macron en faveur du secteur touristique

13

Le palais préfectoral des Alpes Maritimes recevait lundi 25 juillet une table ronde réunissant les principaux acteurs économiques du département en présence d’Emmanuel Macron, ministre de l’économie, et de Martine Pinville, secrétaire d’Etat au commerce. L’occasion pour les deux membres du Gouvernement d’annoncer une série de mesures visant à aider les professionnels pénalisés suite à l’attentat du 14 juillet, qui a fait au moins 84 morts et plus de 300 blessés.

Reports et lissages fiscaux

Première mesure annoncée par le ministre : pour les professionnels qui en feront la demande, les cotisations sociales et échéances fiscales pourront être, soit lissés, soit reportés en cas de facteurs conjoncturels défavorables, avec l’aide de la Banque publique d’investissement (BPifrance). Pour cela, un numéro sera mis en place afin que les professionnels du secteur n’aient qu’un interlocuteur unique. Le numéro est le 04 86 67 34 04.

Promouvoir le tourisme

Avec onze millions de visiteurs par an et un chiffre d’affaires estimé à dix milliards d’euros, la Côte d’Azur est une destination très prisée des touristes en cette période estivale. Ainsi, pour pallier à la dévalorisation de son image occasionnée par l’attentat du 14 juillet, le ministre a annoncé qu’une grande campagne de promotion de l’image de la région serait lancée, principalement par le réseau diplomatique français, en lien avec les acteurs locaux. La même mesure avait été lancée à Paris après les attentats du 13 novembre 2015.

 Le décret plage rediscuté

Adopté il y a dix ans, le “décret plage” stipule qu’à chaque renouvellement de concession, l’espace dévolu aux paillotes ne dépasse pas 20 % de la superficie d’une plage naturelle et 50 % d’une plage artificielle. La nouvelle installation doit de plus pouvoir être démontable. Martine Pinville s’est dite prête à “travailler” sur le sujet, afin de “répondre aux attentes”. Les plagistes de la Côte d’Azur sont, pour la plupart, mécontents du texte qui, selon eux, menace leur activité.

 

commerce international, actu-cci.com.