Au SIMI : l’immobilier d’entreprise ne connaît pas la crise

49
Photo%20simi
Depuis plusieurs années déjà, le SIMI réunit au Palais des Congrès à Paris des centaines de professionnels évoluant dans le marché de l’immobilier d’entreprise afin de dynamiser le secteur. Cette année, pas moins de 23.000 professionnels et plus de 400 exposants y étaient présents, soit une hausse d’environ 8,14% en termes de visites. Un joli pied de nez à la récession que connaît le marché de l’immobilier ces deux dernières années. Reportage.

 

Selon les derniers chiffres, le marché de l’immobilier connaît une forte récession, que certains comparent déjà à celle de 1993. Mais, au rebours, le marché de l’immobilier de l’entreprise serait en plein essor, et le SIMI est là pour le démontrer.

Pour de nombreux exposants, l’utilité d’être présent au SIMI est simple : outre le caractère entrepreneurial du Salon, c’est un événement qui permet de dynamiser les rencontres avec d’autres professionnels, de faire gonfler son carnet d’adresses et, évidemment, ses carnets de commande. 

Lors de cette XIe édition du SIMI, nombreux sont ceux qui confirment son caractère incontournable: «  Il est primordial que nous y soyons afin que ceux qui ne sont pas encore nos clients aujourd’hui puissent découvrir nos différents pôles d’activités », affirme Pascal Godingen, PDG de Art Lease.

 

 

À travers des collectivités locales souhaitant dynamiser l’emploi et le secteur de la haute technologie comme celle du « Soissonais », les acteurs publics s’ouvrent de plus en plus à la collaboration avec le privé : « L’objectif, c’est d’obtenir de la visibilité, du relationnel et de l’échange entre acteurs du marché », nous dit Gonzague Sandevoir, DG des services de la communauté du « Soissonnais ». Delphine Brault, chef du développement d’AFTRP, va dans le même sens : « C’est important que les acteurs du public et ceux du privé se rencontrent, car aujourd’hui, nous construisons des projets, et l’on essaye donc de vendre l’attractivité des territoires et agglomérations grâce à ce salon ».

 

Cette année, le développement durable semble être à la pointe des nouveaux projets, avec un pari sur le retour sur investissement à moyen terme. Pour cela, l’innovation financière est la réponse pour nombre d’entre elles, là où certaines se montraient plutôt réticentes à ce sujet.

Le SIMI a aussi montré son dynamisme en matière d’innovation, notamment en organisant pour la première fois deux tables rondes. Elles étaient présidées par Michel Destot (Président de l’Association des Maires des Grandes Villes de France) et Michel Teulet (Président de l’Association des Maires d’Ile-de-France). Elles auront permis de débattre sur la construction de « la ville dans la ville » en prenant pour exemple le projet du « Grand Paris », fer de lance des métropoles régionales en France.

 

Beaucoup considèrent le SIMI comme le baromètre des marchés immobiliers. Les mêmes confirment également que la clé de la crise de ce marché est sans aucun doute les partenariats public-privé. Rendez-vous l’an prochain pour confirmer la tendance.