Banco Crédit Agricole Brasil représente une passerelle d’accès vers le marché brésilien

56
W1siziisijiwmtivmdcvmtivmtbfmtjfmzzfndq1x2zpbguixsxbinailcj0ahvtyiisiji3mhgxmdawpijdxq
D.R.
La banque propose aux entreprises des services performants, aussi bien pour la clientèle Entreprises qu’en gestion privée. Un tremplin efficace pour les sociétés françaises qui se tournent vers le géant d’Amérique latine.

Le Brésil affichait l’an passé un taux de croissance de 7,5 %, illustrant le fort développement économique et les opportunités que recèle le pays. Dans ce contexte où les potentiels ne demandent qu’à s’exprimer, Banco Crédit Agricole Brasil, filiale de Crédit Agricole Corporate and Investment Bank, propose aux entreprises et à leurs dirigeants des services d’accompagnement performants portant aussi bien sur des opérations de crédits structurés que sur des besoins de gestion privée. « L’établissement offre aux clients Corporates et aux institutions financières des services stratégiques en matière de fusions-acquisitions, par exemple, ainsi qu’une large gamme de produits parmi lesquels des dérivés, des produits de taux, change, des supports focalisés sur les matières premières et un éventail d’actions très varié », résume Jean-Paul Illy, délégué Amérique latine du réseau des délégations à l’étranger du groupe Crédit Agricole. La banque dispose de quatre implantations dans le pays. Le siège de São Paulo regroupe les activités de Corporate, de gestion privée et de back office, tandis que les établissements de Rio de Janeiro, Belo Horizonte et Ribeirao Preto se consacrent au volet Banque privée.

 

L’offre s’avère particulièrement complète et adaptée aux nécessités actuelles. « La partie Corporate Investment Bank regroupe des activités de banque d’affaires. Les clients sont de grands groupes brésiliens, ainsi que des multinationales. La banque leur propose des solutions pour des opérations de crédits structurés de grande envergure : financements, fusions-acquisitions… Une société française qui souhaite s’implanter au Brésil peut ainsi bénéficier de toute la gamme de services dans ce domaine », explique Jean-Paul Illy. « L’objectif du Banco Crédit Agricole Brasil est de guider au mieux les différents acteurs dans leurs projets d’acquisition, le montage des financements ou la mise en place de solutions pour l’exportation ou l’importation quel que soit le secteur d’activité concerné », ajoute-t-il. Les transactions significatives réalisées récemment par Banco Crédit Agricole Brasil témoignent de la forte implication locale du groupe. En 2010, la banque a notamment participé à la plus grande augmentation de capital jamais réalisée (69,9 milliards de dollars) pour le compte du groupe Petrobras.

 

Pour des raisons historiques, le groupe bancaire met également en avant une sensibilité forte en matière de financement de l’agriculture et de l’agroalimentaire. Le Banco Crédit Agricole Brasil a parmi ses points forts une participation importante dans le secteur du sucre et de l’alcool, ainsi que dans d’autres domaines de l’agri-business. L’Amérique latine brille par sa richesse en la matière. Le Brésil est une grande puissance agricole et sera une référence mondiale dans ce domaine au cours des décennies à venir. Cette orientation constitue donc un atout supplémentaire pour la banque.

 

Entre le Crédit Agricole et le Brésil, les relations ne datent pas d’hier. Le Crédit Lyonnais, racheté par le Crédit Agricole en 2004, était présent au Brésil dès 1948. Au fil des décennies, l’établissement est devenu une banque de référence dans le pays. Cette ancienneté explique l’importance du volet Private banking au sein du groupe. « Nominalement, cette offre n’a qu’une dizaine d’années, mais dans la pratique, les activités de gestion privée datent de plus d’un demi-siècle », souligne Jean-Paul Illy.

 

Il existe bien sûr des passerelles entre l’activité Corporate et l’activité de gestion privée dont la clientèle est parfois composée de dirigeants d’entreprises. La pénétration de la banque dans le domaine de la gestion privée, au sein du tissu agricole et industriel brésilien, est atypique en raison de la richesse de son héritage historique. L’ancienneté et l’expérience expliquent cette forte présence à l’heure actuelle. La bonne connaissance de l’économie du pays contribue également au fait d’avoir des produits très performants. « Banco Crédit Agricole Brasil remporte régulière-ment des récompenses pour la pertinence de ses solutions », confie Jean-Paul Illy. L’établissement propose une offre vaste en matière de banque privée. « Celle-ci comprend quelques fonds en propre, mais la plupart d’entre eux proviennent d’acteurs spécialisés variés comme Amundi, la filiale de gestion de fonds du groupe bancaire. La particularité de la banque est d’avoir une excellente expertise internationale dont nous pouvons faire bénéficier les clients au Brésil », dit-il.

 

En plus des multinationales, la banque accompagne également des PME via la délégation Amérique latine du groupe Crédit Agricole basée à São Paulo. « Le profil des clients va de la PME de 3 millions d’euros de chiffre d’affaires aux sociétés de plusieurs dizaines de millions d’euros de chiffre d’affaires. Il s’agit aussi d’ETI (Entreprises de taille intermédiaire, ndlr) qui s’orientent aujourd’hui massivement vers le Brésil », poursuit Jean-Paul Illy. L’internationalisation des activités conduit à une véritable vague d’implantations de sociétés françaises d’envergure au Brésil. « Celles-ci pourraient devenir de grandes entreprises dans un avenir assez proche. Ce mouvement vers l’Amérique latine s’est fortement accentué depuis 2010 », précise-t-il.

 

La délégation Amérique latine du groupe Crédit Agricole fait partie du réseau des délégations à l’étranger, soutien spécifique pour les PME qui existe depuis plus de 20 ans. Son rôle est d’aider les clients du groupe dans leur développement à l’international. Dans ce cadre, « la banque apporte des conseils et un accompagnement sur mesure dans les projets des entreprises françaises désireuses de s’établir au Brésil. On ne prétend pas faire des études exhaustives de marché mais le but est de faciliter l’intégration en recommandant également les services d’Ubifrance, de la Chambre de commerce franco-brésilienne et d’un certain nombre de pres-tataires comme Altios (partenaire du Crédit Agricole pour l’aide à l’implantation), cabinets comptables, avocats. Si le client souhaite ouvrir un compte, il est orienté soit vers Banco Crédit Agricole Brasil, soit vers une banque partenaire, et accompagné pour le transfert des capitaux (réglementation des changes). La banque est également présente lorsqu’il s’agit de transférer des fonds au Brésil des maisons mères vers les filiales », détaille Jean-Paul Illy.

 

Souvent, les entreprises clientes nouvellement orientées vers le territoire brésilien commencent leur activité étrangère par la distribution de leurs produits sur le marché, puis envisagent dans un deuxième temps une alliance avec un fabricant local. Il s’ensuit parfois des opérations de croissance externe. Banco Crédit Agricole Brasil propose un accompagnement de long terme au cours des différentes étapes qui jalonnent l’évolution de l’entreprise.

 

Ce soutien par le biais du réseau des délégations à l’étranger s’inscrit dans une logique d’accompagnement mondial de la part du groupe Crédit Agricole. La mise à disposition de ses services se fait également en Amérique du Nord, en Asie, en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient. « Notre particularité est d’avoir décentralisé ces services. Cette originalité du Crédit Agricole contribue à rapprocher fortement le groupe des marchés locaux et des réalités auxquelles les clients sont confrontés », assure Jean-Paul Illy.