Banque privée – La tradition bancaire suisse à Paris

42
La dimension internationale que lui confère l’alliance stratégique scellée avec Rabobank permet aujourd’hui à Sarasin de déployer à Paris son incontestable savoir-faire suisse en matière de banque privée.

Poussée par la volonté d’ouverture de ses dirigeants, la banque suisse Sarasin a conclu un accord de partenariat avec la Néerlandaise Rabobank dont la nomination, deux années de suite, au titre de banque la plus sûre du monde, n’est pas étrangère à ce choix. En vertu de cet accord, Sarasin a repris l’ensemble de l’activité de Private Banking de Rabobank en Suisse, à Guernesey, Luxembourg, Singapour et Hongkong, amenant sa masse d’actifs sous gestion à quelque 46 milliards de francs suisses (31 milliards d’auros).
En échange, Rabobank a obtenu une participation de 28 % dans le capital de Sarasin, ainsi qu’une option sur les actions des anciens associés jusqu’en 2009. L’opération présente deux premiers avantages : permettre à Sarasin d’atteindre sa taille critique au travers de ce partenaire puissant et à ses actionnaires de céder éventuellement leurs parts à Rabobank. Reposant sur une philosophie « win-win », l’alliance donne à Sarasin sa dimension internationale et à Rabobank le savoir-faire et la notoriété suisse en matière de Private Banking.
Pour s’implanter à Paris, Sarasin a acquis Expertise Asset Management, société de gestion de portefeuille créée en 1997 et rebaptisée Sarasin Expertise AM depuis la fin du mois de mai dernier.

À Paris, l’activité « Gestion Privée » devrait démarrer début 2004
L’activité de cette nouvelle structure, qui emploie 10 personnes, est orientée sur trois axes principaux. Un axe préexistant concerne la clientèle institutionnelle et deux axes nouveaux sont orientés vers la clientèle des particuliers : un axe « Gestion Privée » réservé à une clientèle high networth – à partir de un million d’euros – assuré par des équipes internes en cours de constitution et un axe « clientèle patrimoniale » dont le développement sera entièrement confié à un cercle restreint de partenaires actifs dans le Conseil en Gestion de Patrimoine. Pour ces derniers, l’offre intégrera l’ensemble des OPCVM * du Groupe disponibles au travers des compartiments de la Sicav ** luxembourgeoise de Sarasin ainsi que les OPCVM français de Sarasin Expertise AM.
Mais, pour l’ensemble de ses clients, Sarasin Expertise AM fournira en premier lieu une stratégie d’allocation d’actifs strictement orientée vers la préservation de leur capital à moyen-long terme. Cette stratégie, issue d’un processus extrêmement rigoureux et structuré, est mise à jour à fréquence au moins mensuelle et sa performance est calculée en permanence. Elle s’enrichit de tous les savoir-faire du Groupe, y inclus l’approche thématique de Sarasin Londres, la gestion alternative réalisée à Zurich et le développement durable dont Banque Sarasin Bâle est un précurseur et le leader européen par la taille des actifs gérés.

Sarasin parie sur l’avenir
L’avenir du métier de banque privée, Sarasin l’envisage avec optimisme et réalisme. Pas question, pour Éric Sarasin, Partner de la banque suisse Sarasin et descendant d’une famille de huguenots du bassin de Lorraine, gens connus pour leur ténacité et la solidité de leurs engagements, ni de se décourager à la première bourrasque, ni d’hypothéquer l’avenir sur des chimères. « À la condition que chacun – client tout autant que banquier –  tire les conséquences de la période difficile que nous venons de traverser, notamment en considérant que la première mission du banquier est, avant même de songer à le faire fructifier, de préserver le patrimoine de ses clients, le banquier suisse conservera l’aura de sérieux et de qualité de service qui a fait sa réputation ». Et aujourd’hui, pour les investisseurs privés français, ce savoir-faire bancaire suisse est à leur porte avec Sarasin Expertise AM.

* OPCVM : Organisme de placement collectif en valeurs mobilières.
** Sicav : Société d’investissement à capital variable.