Benoît Michaux, Partners Finances: « Le sentiment de méfiance envers le rachat de crédits tend à diminuer »

3198
Regrouper les crédits en cours et toutes ses dettes, tel est l’objectif n°1 du rachat de crédits. Une solution financière présentée comme un véritable outil de gestion par Benoît Michaux, créateur de Partners Finances.

 

En 1990, Benoît Michaux s’installe en tant qu’agent immobilier à Nancy (France), où il développe les financements immobiliers et hypothécaires. Après un premier partenariat bancaire en 1993, il se lance dans l’aventure du rachat de crédits et crée Partners Finances en 1996. « C’est à cette époque-là que grandit la visibilité des rachats de crédits, explique-t-il. Puis la situation s’est considérablement amplifiée au début des années 2000 pour devenir aujourd’hui un marché très mature avec une croissance estimée à 20 % par an. » Et de citer à titre d’exemple l’année 2003, où Partners Finances traitait 1200 dossiers, contre 9 000 en 2006 ! « En effet, le rachat de crédits n’est plus seulement destiné aux personnes en difficulté financière, tient à préciser Benoît Michaux. Comme dans les pays anglo-saxons – où il est profondément ancré dans les mentalités au même titre que le crédit traditionnel – le rachat de crédits est utilisé de plus en plus comme un outil de gestion. »

Une situation alarmante

600 000 ménages auraient déjà eu recours au rachat de crédits, et certains établissements bancaires avancent un chiffre de 3 millions de foyers susceptibles de bénéficier des offres de solutions financières de regroupement de prêts. Rappelons que 95 % des demandes sont effectuées par la clientèle privée et 5 % par les TPE, commerçants et professions libérales. Le premier marché de la restructuration est estimé à 3,5 milliards d’euros réalisés par les banques spécialisées, dont les organismes du type Cetelem, Sofinco ou Finaref. Le nombre de cabinets indépendants de courtiers en rachat de crédits est en nette progression depuis quelques années. La tendance est à la fois au regroupement de petites structures de courtiers et aux grosses entreprises qui domineront très certainement le marché dans les années à venir. « Sur ce marché extrêmement florissant, Partners Finances représente environ 20 % du marché des banques spécialisées », ajoute Benoît Michaux.

Le second marché est réalisé par les banques de dépôt, il est estimé entre 2 et 3 milliards d’euros et concerne essentiellement le réaménagement de crédits. Le rachat de crédits est une solution financière qui regroupe l’ensemble des crédits en cours (crédit auto, immobilier, revolving, etc.), mais également l’ensemble des dettes (personnelles, fiscales et sociales). Une solution efficace pour faire face à une situation d’endettement excessif qui trouve son origine dans un accident de la vie ou dans un recours trop fréquent au crédit. L’objectif est de diminuer immédiatement le montant global des remboursements mensuels de 30 à 60 %. Ce système offre aussi la possibilité aux consommateurs de débloquer une trésorerie qui leur permet de faire face à un imprévu et donc de mieux gérer leur pouvoir d’achat. « Il est important de souligner que le sentiment de méfiance envers le rachat de crédits tend à diminuer. En effet, l’encadrement législatif de la profession et le renforcement de la protection des consommateurs ont permis de rassurer l’opinion et ont contribué au développement de la profession. »