Encore méconnu sur le sol français il y a cinq ans, le Black Friday (qui a eu lieu le vendredi 24 novembre) est devenu cette année un rendez-vous incontournable pour les magasins de l’hexagone à l’approche des fêtes de noël.

Cette journée de promotions records est une institution outre-atlantique, autant pour les vendeurs qui font une opération marketing d’ampleur que pour les consommateurs qui se ruent sur des produits à prix cassés. Plus de 50 milliards de dollars sont dépensés chaque année à l’occasion du Black Friday américain. Cet évènement qui a vu le jour au milieu des années 60 aux États-Unis a lieu le lendemain de Thanksgiving et est devenu depuis 2003 le jour le plus rentable pour les commerçants américains. Le Black Friday tirerait son nom des anciens livres de comptes où les pertes étaient consignés en rouge et les bénéfices en noir.

Les boutiques en ligne multiplient les opérations commerciales en France

Amazon qui est un des leaders de la vente en ligne fut l’un des pionniers sur le secteur du Black Friday français, l’enseigne ayant multiplié les encarts publicitaires et les remises pendant une semaine. Ses concurrents comme la Fnac ou encore Cdiscount lui ont d’ailleurs emboité le pas et jouent également le jeu du Black Friday. La nouveauté c’est que même les grandes surfaces multiplient les publicités télés et radios pour annoncer des rabais « monstres » dans les magasins alors que seuls les boutiques en ligne s’y risquaient il y a encore quelques années. En 2016, le Black Friday représentait 735 millions d’euros de dépenses en France (et est ainsi devenu le jour où Amazon a enregistré ses meilleurs chiffres de vente en 2016), chiffres qui devraient largement être dépassés cette année et qui pourraient exploser dans les années à venir si la tendance se confirme.

Les consommateurs sont principalement intéressés par les nouvelles technologies et la mode

Les produits les plus recherchés par les consommateurs sont: en tête les produits high-tech avec en fer de lance les jeux vidéos, les smartphones, ou encore les écrans télés. Le secteur de la mode est tout autant prisé et offre des rabais sur les vêtements pouvant être plus intéressants encore qu’en période de soldes. Viens ensuite le secteur de l’électroménager qui peut voir des stocks d’anciens modèles de machines à laver ou encore de réfrigérateurs être bradés pour faire place aux nouveaux produits.

Il est encore difficile de savoir si le Black Friday est le meilleur moment pour faire des affaires, mais celui-ci s’est de toute façon imposé comme le rendez-vous pour acheter ses cadeaux de noël, et les promotions du Black Friday sont souvent plus intéressantes que les traditionnelles offres de noël, le consommateur aurait ainsi tort de s’en priver. Au pire, les retardataires peuvent se rattraper avec le Cyber Monday qui a lieu le lundi suivant avec un but commercial similaire pour la vente en ligne…