Booster Academy, une formation orientée 100 % vente

44

Savoir se vendre auprès de clients ou d’un employeur, ou réussir à vendre ses idées ou ses produits : cela s’apprend ! Un principe qui ne fait aucun doute pour Booster Academy, centre dédié au développement des compétences commerciales. Le concept, inspiré du modèle anglo-saxon, se base sur « l’entraînement intensif à la vente » et bouleverse les codes usuels. « Nous voulons décomplexer la vente et dépasser tous les tabous liés au commerce », explique Évelyne Platnic-Cohen, 42 ans, fondatrice et directrice de Booster Academy. Comme il est question d’entraînement, la méthode emprunte de nombreux codes sportifs. Dans les centres, des affiches représentent des athlètes en plein effort et annoncent le programme : « Besoin de muscler vos ventes ? Besoin de développer votre potentiel ? ». Les connaissances de chacun sont évaluées sur une échelle qui compte 12 niveaux. Jusqu’au niveau 6, il sera question des techniques de vente aux particuliers sans prospection préalable. Puis des niveaux 7 à 12, il s’agira de la question négociations et ventes aux grandes entreprises. Cette approche ingénieuse de la formation a été mise au point, il y a trois ans, par Évelyne Platnic-Cohen. Directrice commerciale dès l’âge de 23 ans, cette surdouée de la vente a très vite souhaité partager ses aptitudes. En 2003, elle avait créé Memento Conseil, une structure spécialisée dans le conseil et la formation en efficacité commerciale et relation client : « Nous formions de nombreux commerciaux, mais j’étais frustrée par l’absence de suivi. Aussi j’ai eu envie de réinventer le modèle d’apprentissage. »

 

Une méthode pédagogique pointue
Pour chaque nouvel inscrit à la Booster Academy, la première étape consiste en un diagnostic permetant de cerner le niveau de chaque stagiaire et de déterminer celui qu’il doit atteindre. L’organisme présente alors le tarif de la formation préconisée. Il débute à 980 euros HT, quel que soit le niveau, ensuite le coût est dégressif selon le nombre de paliers nécessaires. Le candidat se voit remettre un livret qui suit pas à pas son évolution. Chaque niveau comprend des modules de e-learning et deux demi-journées d’entraînement par groupe de 4 à 5 personnes au sein d’un centre ou de l’entreprise cliente. Ces groupes sont encadrés par un formateur qui dispose d’une solide expérience en matière de vente et a été également formé aux techniques Booster Academy. « Notre méthode pédagogique est très pointue, souligne Évelyne Platnic-Cohen. Elle est fondée sur l’entraînement en situation, l’adaptation des profils et la validation des acquis. » Si une étape n’est pas assimilée correctement, il est possible de la repasser gratuitement. La formation peut être prise en charge par un organisme collecteur agréé, mais souvent les candidats la financent eux-mêmes. Pour la directrice, « il y a chez nos stagiaires une réelle envie de passer un cap ».

 

Ces stagiaires viennent d’horizons très différents : commerciaux, entrepreneurs, grands groupes, PME, artisans, étudiants ou encore artistes. Gérer son stress, améliorer son discours, réussir à négocier, tous les aspects de la vente sont abordés. Surtout les stagiaires bénéficient d’un suivi dans le temps. « Nous leur apportons un réseau, détaille Évelyne Platnic-Cohen. Chaque vendredi matin, nous organisons des petits déjeuners qui permettent de revoir ses basiques et de rencontrer de nouvelles personnes. » Des journées d’entraînement complémentaires sont aussi organisées toute l’année. Avec un chiffre d’affaires s’élevant à 2,2 millions d’euros pour 2011, Booster Academy compte 3 centres situés à Paris, Bordeaux et Lille, et emploie une vingtaine de personnes. Une ouverture à Lyon est prévue et, d’ici 18 mois, la structure entend se développer à l’étranger. Le créneau est porteur : il existe très peu de formations adaptées dans le domaine de la vente. Et la demande est croissante. Depuis sa création, plus de 1 000 personnes ont été formées. Forte de son succès et de sa crédibilité (en 2009, Booster Academy a remporté le prix BFM Académie), la société propose aussi une offre de sourcing et recrutement. Destinée aux grands comptes, mais aussi aux PME, elle détecte des candidats potentiels, se charge de leur formation et les suit jusqu’à la fin de leur période d’essai. De quoi assurer aux entreprises, l’intégration d’un candidat « certifié » des plus compétents.