Budget Valls : l’intérêt financier supérieur à celui des patients ?

16
Conf%c3%a9rence%20de%20presse%20du%20100420147%20fhf
Frédéric Valletoux, président de la FHF a présenté un plan d’économies à Manuel Valls.
Le plan de redressement économique annoncé par le Premier ministre au parlement le 8 avril dernier inquiète la Fédération Hospitalière de France. En effet, Manuel Valls a proposé 10 milliards d’économie en touchant aux dépenses liées à l’assurance santé. La FHF notamment, considère que les véritables économies seront structurelles et non simplement conjoncturelles. Un budget rectificatif devrait être proposé avant l’été. Prendra-t-il en compte ces revendications ?

 

La confiance règne. Enfin, celle des députés. Vraisemblablement, Manuel Valls, Premier ministre depuis le 8 avril dernier n’a pas vraiment fait l’unanimité. L’annonce de la réduction des dépenses de l’assurance santé de 10 milliards d’euros n’a pas été suivie de décisions sur l’impact que cet objectif pourrait engendrer sur les dépenses de santé. Dans ce contexte, la Fédération Hospitalière de France, qui représente depuis plus de 90 ans l’ensemble des hôpitaux et maisons de retraites publics rappelle son objectif de modernisation de l’appareil de soins. François Hollande n’avait-il pas annoncé que la priorité serait donné « à l’accès aux soins » ?

 

Comptes des hôpitaux à l’équilibre jusqu’en 2013

 

« Certains responsables, vont même jusqu’à dénoncer la mauvaise gestion des hôpitaux alors que ces derniers ont pourtant réalisé plus de 4 milliards d’euros d’effort d’efficience des 10 dernières années et que les comptes hospitaliers étaient, jusqu’en 2013, à l’équilibre », souligne la FHF dans une lettre adressée à Manuel Valls le 7 avril dernier. Et de proposer en sept points un nouveau plan d’action pour réaliser une économie de 5 à 7 milliards. Entre autre, la conduite d’une politique déterminée de lutte contre les actes et prescriptions inutiles, l’accélération du développement des pratiques médicales ambulatoires et à domicile et la restauration des marges de manœuvre des acteurs de santé en supprimant la bureaucratie du système. Selon la FHF, la France doit continuer à investir dans son système de santé, dans sa transformation, comme le préconise les rapports Gallois et Lauvergeon. Enfin, elle invite également le gouvernement à se pencher sur le problème des emprunts toxiques qui pourraient débloquer trois milliards d’euros…

 

Nouveau budget attendu en juin prochain

 

« Il a annoncé un collectif budgétaire à la fin du mois de juin en évoquant de nouvelles économies », au-delà des 15 milliards d’euros déjà prévus pour 2014, selon le député Christian Eckert, rapporteur de la commission des finances de l’Assemblée. Un report de plus pour une santé qui pourtant, elle, n’attend pas…