Bulb in Morbihan : quand la CCI soutient le crowdfunding

39

Le principe de départ est relativement simple : un échange d’un soutien financier contre une récompense en nature ou en preuves de reconnaissance. Les soutiens choisissent des contreparties définies en fonction du montant de la contribution. Une fois la campagne réussie, l’entrepreneur ne leur doit que les contreparties promises. Tous les porteurs de projets locaux sont concernés : TPE/PME, porteurs de projets dans le domaine du commerce, musées, restaurants, bars, cafés, artisanat, agriculture, services… L’objectif est de compléter le financement de son projet tout en communiquant localement sur son entreprise. Le montant minimum d’une collecte est de 1 000 euros et n’est pas plafonné. En moyenne, une collecte du Don contre Don est de 5 000 euros sur le site de Bulb in Town. Le taux de réussite d’une campagne de ce type est de 78 % pour les actions menées par le site dans le monde entier. Le partenaire crowdfunding se rémunère uniquement au succès de la campagne. Si l’objectif de collecte est atteint dans le délai fixé en amont, 8 % de commission seront prélevés (5 % de commission et 3 % de frais bancaires). Avec Bulb in Morbihan, des experts de la CCI du Morbihan sont à l’écoute afin de sécuriser les projets et le développement de l’entreprise.

A l’heure actuelle, onze projets ont été financés ou sont en cours de financement. Parmi ceux qui ont été menés à leur terme, le plus onéreux est la construction du Ker, un parc à thème situé à Vannes. Avec l’aide de 111 contributeurs pour un montant total de 15 000 €, le lieu a été créé par Diorren Project, une entreprise qui porte ce projet depuis plusieurs années. Dans un espace d’environ 800 m², le public est plongé dans l’Histoire de la Bretagne. Un parcours immersif qui permet de voyager à travers la Préhistoire jusqu’à l’arrivée des Romains en Bretagne. Ce projet d’initiative locale a de nombreuses originalités : il a été construit à l’aide d’entreprises locales, de Vannes, du Morbihan et de Bretagne. Les décors comme les attractions ont été réalisées à l’aide d’entreprises bretonnes. Mais cela ne représente que la première phase. Le porteur du projet, Hervé Paquet, ne compte pas en rester là. Voyant l’engouement suscité par son initiative, il a déjà prévu quatre autres phases afin d’améliorer le parc. Le Ker a été inauguré en mai 2016.

Trois nouveaux projets ont été inaugurés dernièrement : l’ouverture d’un restaurants thématique à Vannes, le Virgin Breizh Diner, le lancement de la plateforme numérique Visucommerce afin de communiquer directement avec les commerçants de proximité et le développement de Moments Ressources ou l’apprentissage de la relaxologie grâce au patrimoine breton.

Pour plus d’informations rendez-vous sur : https://www.bulbinmorbihan.fr/

commerce international, actu-cci.com.