Bulletin de santé mensuel des entreprises de l’année 2014

7

Dans un contexte où les perspectives de croissance sont ternes, avec un climat conjoncturel dégradé dans les secteurs du bâtiment et des services, une stagnation de l’activité industrielle dans la zone euro et une hausse continue du chômage, les chiffres de l’OCED montrent :

– une stabilisation des ouvertures de procédures collectives, au plan national et en Ile-de-France, en lien avec celle des liquidations judiciaires,

– et que l’impact sur l’emploi qui en résulte est toujours aussi marqué.

Si au plan national les ouvertures de procédures ont rattrapé, voire dépassé ponctuellement depuis 2009-2010, leur niveau de 1993, il en va autrement pour l’Île-de-France, traduisant ainsi la situation spécifique de la région. En effet, ces ouvertures s’établissent à 12 % en dessous du niveau de 2009 et à 31 % en dessous du pic historique de 1993. L’année 2014 se termine par une stabilisation du nombre des ouvertures de procédures collectives en France ; il en va de même en Île-de-France. Mais attention, ce résultat pour positif qu’il soit n’est pas totalement représentatif de l’ensemble de l’année, en raison de la suspension d’activité1 décidée par un grand nombre de tribunaux de commerce courant décembre. D’ailleurs, si l’on se positionne au 1er décembre 2014, les évolutions apparaissent sous un autre jour : augmentation de 1 % au plan national et de 3 % en Île-de-France, dans le prolongement des mois antérieurs.

Sur un an, en glissement annuel au 1er janvier 2015 :

1. Les liquidations judiciaires se stabilisent (0 %).

2. Le nombre des procédures d’observation (sauvegarde et redressement judiciaire) augmente (+ 2 %). Ce mouvement d’ensemble cache un accroissement net des sauvegardes (+ 8 %), mouvement observé depuis le début de l’année.

3. Le recours aux procédures amiables (mandat ad hoc et conciliation) semble s’accélérer de nouveau (+ 16 %) sous la forte impulsion des mandats ad hoc (+ 33 %), le nombre des conciliations étant stable.

4. Dans le cadre de l’alerte du président du tribunal de commerce2, le nombre des convocations continue à s’amplifier (+ 13 %).

En conclusion et d’un point de vue général : en Île-de-France, les liquidations judiciaires se sont stabilisées alors que les sauvegardes continuent à augmenter. Les mandats ad hoc poursuivent leur forte ascension. Ces évolutions s’inscrivent dans une situation économique où les perspectives de croissance sont toujours aussi ternes : quasi stabilisation de la consommation des ménages au 4e trimestre 2014 ; climat conjoncturel dégradé dans le bâtiment et les services ; stagnation de l’activité industrielle dans la zone euro ; hausse continue du chômage… Mais, rebond de la production industrielle française en décembre ; progression de l’investissement industriel en 2014 ; légère augmentation de l’emploi au 2è trimestre 2014 ; amélioration de la confiance des ménages en novembre et décembre.

 

commerce international, actu-cci.com, CCI PARIS, OCED