Canada – Une politique urbaine dynamique

26
La Chambre de commerce du Canada, basée à Ottawa, a accueilli favorablement la publication de l’énoncé de politique internationale du pays. Celui-ci confirme les liens étroits entre le Canada et les États-Unis.

 

« Nos membres croient qu’une coopération économique accrue entre [les deux pays] devrait être au cœur de la politique internationale du Canada », a déclaré Nancy Hughes Anthony, présidente et chef de la direction de la CCI. « Le Canada peut certainement préserver sa souveraineté tout en renforçant l’efficacité et l’ampleur de sa relation économique et commerciale avec les USA », a-t-elle ajouté. Le gouvernement, soutenu par la Chambre de commerce, entend également s’ouvrir à d’autres partenaires régionaux et nationaux.
Une orientation vers plusieurs fronts qui s’avère indispensable étant donné la croissance de la concurrence mondiale sur les marchés de l’investissement. L’édition 2005 du rapport Le point sur le commerce, publiée par le ministère des Affaires étrangères et du Commerce international, révèle que pour la quatrième année consécutive « les entrées d’investissement étranger direct ont reculé ». Ils atteignent aujourd’hui 8,5 milliards de dollars. Pour Mme Hughes Anthony, « le Canada devra devenir plus productif pour exploiter les nouvelles possibilités commerciales avec la Chine, l’Inde et le Brésil. Cela signifie qu’il devra se pencher sur les impôts élevés, la lourdeur du fardeau réglementaire et les obstacles au commerce interprovincial ».

Priorité à l’Amérique du Nord
Si le Canada s’oriente vers de nouveaux partenaires, le numéro un demeure les États-Unis. Les entreprises membres de la CCI du Canada se sont d’ailleurs déclarées très satisfaites de l’avancement du « Partenariat nord-américain pour la sécurité et la prospérité ». Grâce à cette alliance, les gouvernements canadien, américain et mexicain ont lancé 300 initiatives aux délais précis. Selon la déclaration des trois chefs d’État, réunis en avril 2005, l’objectif global est de « veiller à ce que l’Amérique du Nord demeure l’espace économique le plus dynamique au monde et un milieu de vie sûr pour les Nord-américains d’aujourd’hui et ceux des générations à venir ».
Parmi les points du Partenariat soutenus par la CCI du Canada figurent l’amélioration de la productivité, la promotion de la collaboration sectorielle dans les secteurs de l’énergie, du transport, des services financiers et de la technologie. La structure se félicite également de la mise en œuvre future d’une stratégie de circulation frontalière « en vue d’augmenter les ressources et de faciliter la circulation légitime de voyageurs et de marchandises sur le continent ».
Les délais imposés par les partenaires témoignent du dynamisme du projet : les priorités relatives à la « prospérité » (croissance, compétitivité et qualité de vie) devraient être mises en place dans les deux prochaines années, selon les communiqués.

Chambre de commerce du CanadaÉdifice Delta, 350, rue Sparks. Bureau 501CA – Ottawa (Ontario), K1R 7S8+ 1 (613) 238-4000