Le 29 mars 2017, le Premier Ministre britannique Theresa May usait de l’article 50 du Traité sur l’Union Européenne pour officialiser la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne, après confirmation populaire par voie référendaire. 

Un an après ce chamboulement sans précédent, quels diagnostics peut-on tirer, quels constats doit-on conclure ? Les incertitudes qui ont hanté la période pré-référendum doivent-elles perdurer et à quelles hypothèses se raccrocher en vu des années à venir ?

En exclusivité Actu-CCI.com est allé chercher quelques réponses éclairées auprès de la Chambre de commerce et d’industrie franco-britannique par la voix de son Président, Mr Olivier Campenon, aux premières loges des tractations et nouveaux enjeux économiques qui animent l’Union Européenne d’un côté, et le Royaume-Uni de l’autre.