La CCI Haute-Corse et l’Adec s’accordent sur une convention cadre

750

Par la voix de son président, Jean-Christophe Angelini, l’Agence de développement économique de la Corse (Adec), affirme avoir franchi «un pas de géant hier (ndlr, jeudi 13 juillet)», dans les locaux de la CCI de la Haute Corse à Corte. L’enjeu étant une convention visant à mettre en oeuvre le schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation (SRDE2I) validé par l’assemblée de Corse en décembre 2016.

La convention souhaite soutenir l’économie de proximité

Cette convention traite de cinq sujets d’interventions prioritaires pour les parties signataires :

-l’appui aux porteurs de projet,
-le soutien aux entreprises en mutation ou en difficulté,
-la coopération avec les EPCI,
-la mise en place d’actions spécifiques,
-l’économie de proximité.

«Je pense qu’aujourd’hui, nous-mêmes ne mesurons pas encore la portée de cette convention. Nous sommes là aux antipodes de ce que nous avons pu connaître, avec un document très opérationnel» a insisté le conseiller territorial de Corse, Jean-Christophe Angelini (notre photo).

Prévenir les difficultés pour les éviter

La convention servira à détecter et prévenir les difficultés rencontrées par les TPE. Le but sera aussi d’organiser des journées d’information, soutenir et renforcer le commerce de proximité, participer à la dynamisation des zones commerciales. Les signataires travailleront localement avec les communautés de communes dans une action territoriale concertée. Des conventions-cadres d’animation économique seront ratifiées.

Le SRDE2I s’inscrit dans la politique économique que Gilles Simeoni avait mis en avant au cours de sa campagne en décembre 2015. 540 000 euros annuels seront dévolus à ses actions collectives, répartis entre les différents signataires.