Alain Lacroix, président de la Chambre de commerce et d’industrie de région Paca, a tenu une conférence de presse dévoilant une partie de sa stratégie concernant les cinq prochaines années à venir.

Elu il y a quatre mois, Alain Lacroix a tenu sa première conférence de presse ce 19 mai. Le président de la région PACA, homme de consensus et de pragmatisme a pris le temps de la consultation et de la réflexion avant de communiquer avec la presse. Il a présenté une partie de « la vision stratégique à 5 ans » de la chambre régionale. Cette « feuille de route obligatoire sera votée le 29 juin lors de l’assemblée générale». On y trouve « trois enjeux prioritaires », « pour répondre à nos ambitions » a dévoilé Alain Lacroix.

Les principaux challenges

Connecter les territoires : « en aidant le territoire à relever ses défis comme le désenclavement des Alpes ou l’amélioration de la liaison Marseille-Nice ». L’accès des territoires au numérique et à la 4G est aussi pris en compte ;

Relever les défis des filières d’avenir : « en accompagnant les entreprises dans la transition numérique et le développement du digital » ;

Dynamiser l’écosystème : « en donnant à la région Paca une image de Californie et non plus de Floride ». Cela passe par la capitalisation des points forts, comme la proximité avec les pays du Sud de la Méditerranée pour de l’export.

Ces ambitions, la CCI de région entend les porter « en cohérence avec le schéma stratégique développé par la région » souligne Alain Lacroix.

mutualiser les huit CCI territoriales

Mais, dans un contexte de raréfaction des ressources des CCI et de mutualisation à accentuer, Alain Lacroix porte avant tout un chantier interne : celui d’une « CCIR holding » à même de rassembler les huit CCI territoriales et « d’organiser le travail collectif ». « Ma premier mission est de faire en sorte de travailler ensemble et de créer un collectif », souligne le patron de la CCIR, aussi élu de la CCI Marseille Provence.

Trouver un équilibre entre les territoires et les spécificités des CCI… « Cette stratégie est la clef de voûte de notre destin commun ».