En projet depuis de nombreux mois, la Chambre de commerce Suriname Pays-Bas a été ouverte le 9 mai dernier. Les statuts régissants l’ouverture ont été signés à l’ambassade du Suriname à La Haye au Pays-Bas par Reina Raveles, directrice du ministère du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme au Suriname et Vijay Gangadin, qui est l’emblème de la diaspora et le nouveau président de la Chambre de commerce.

L’objectif de la création de cette chambre est de promouvoir les opportunités pour les entrepreneurs néerlandais et les entrepreneurs établis aux Pays-Bas qui souhaitent faire des affaires au Suriname et contribuer ainsi à stimuler davantage la croissance économique du pays.

La proposition a été faite de concert par : l’ambassade du Suriname, l’Association de la diaspora surinamo-néerlandaise, la CCI Suriname, et le ministère de l’Industrie et du Tourisme.

Le Chargé d’Affaires par intérim Ebu Jones est très heureux du lancement de cette Chambre, qui devra veiller à ce que les obstacles rencontrés par les entrepreneurs lors de la création de leur entreprise au Suriname soient levés. «L’ambassade a examiné comment faciliter le processus de formation, et nous jouerons un rôle de facilitateur à cet égard», a déclaré Ebu Jones. Il appelle les entrepreneurs à saisir cette opportunité.

La Chambre souhaite être à la fois utile pour les entrepreneurs surinamiens comme néerlandais

Vijay Gangadin a également souligné l’importance de cette Chambre de commerce pour les entrepreneurs néerlandais et surinamiens. Il a grandement apprécié l’engagement et le travail acharné des initiateurs qui ont permis de réaliser ce projet. Vijay Gangadin a aussi présenté ses collaborateurs du conseil d’administration de la Chambre de commerce qui se compose de : Rachelle Vorm, Mariska van Heijdoorn, Glenn Sabajo et Kamidi Jodikromo.

La directrice Reina Raveles a indiqué dans une présentation à l’aide de chiffres, la contribution que les entrepreneurs de la diaspora apportent déjà à l’économie du Suriname. Elle a informé que le gouvernement travaille dur pour rendre l’investissement au Suriname plus flexible. La législation et les procédures ont été modifiées afin de raccourcir les temps d’attente pour l’obtention d’un permis ou la création d’une société anonyme.

Enfin, en guise de conseil, le directeur a déclaré que la clé pour faire des affaires au Suriname est de «travailler avec la communauté locale».

Jayant Padarath, président de la CCI du Suriname, a exprimé ses félicitations par le biais d’un appel vidéo. Lui aussi est très heureux de ce fait mémorable car après une longue attente, la CCI Suriname Pays-Bas ouvre enfin ses portes. «Nous attendons avec impatience la contribution des Pays-Bas», conclut Jayant Padarath.

Second après les États-Unis, les Pays-Bas contribuent à 14.3% du volume d’importation au Suriname

En tant qu’invité spécial, Mike Noersalim, ministre de l’Intérieur et ministre ad interim du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme qui est conscient du potentiel d’investissement au Suriname et a exprimé son appréciation et son soutien aux initiateurs. Le ministre a aussi déclaré l’ouverture du site internet de la CCI Suriname Pays-Bas.

La Chambre de Commerce Suriname Pays-Bas est située à l’ambassade à La Haye, où le processus sera supervisé afin d’arriver à une entreprise au Suriname. Cela s’applique également aux entrepreneurs surinamiens qui veulent créer une entreprise aux Pays-Bas. A l’heure actuelle, quinze personnes sont déjà encadrées et prévoient de créer une entreprise au Suriname.