Cisco : la collaboration à distance en toute simplicité

25
Image%2027

Les  outils  de  travail  collaboratif  de  Cisco  répondent  aux  besoins  d’échanges  rapides des entreprises, quels que soient la localisation des interlocuteurs et les supports utilisés.  

 

 

 

 

 

 

 

Terminaux téléphoniques, vidéo sur ordinateur personnel, salles de vidéoconférence ou de téléprésence immersive… Les solutions de collaboration de Cisco n’ont plus de limite. « La mondialisation touche aujourd’hui une majorité d’entreprises. Cette évolution demande un temps de réaction toujours plus rapide dans le quotidien professionnel », constate Fabien Médat, directeur 
technique des solutions de collaboration au sein du groupe informatique. Un contexte qui exige des réponses adaptées, des communications efficaces. « Nous proposons ainsi des outils permettant de mieux collaborer à distance entre collègues d’une même organisation, mais également avec des correspondants externes à l’entreprise. Il s’agit d’un large panel de terminaux ou d’outils sur des postes de travail, allant des équipements de vidéo immersive dans une salle de réunion aux solutions 
utilisables sur tablette numérique ou Smartphone en situation de mobilité. Le but est d’interagir plus 
facilement, de prendre des décisions plus rapidement », poursuit-il.
 
 
L’organisation des entreprises étant de plus en plus dispersée, l’utilisation de ces solutions est de plus en plus nécessaire. Les clients, partenaires et fournisseurs, éprouvent un besoin grandissant d’échanger. Le besoin d’accéder de plus en plus rapidement aux compétences spécifiques, à l’expertise en entreprise, explique également le recours croissant aux solutions de travail collaboratif, synonymes d’agilité pour les professionnels. François Moïse, directeur de la cellule Collaboration chez Cisco 
France, rappelle que « 70 % de la communication est non verbale. La vidéo est véritablement plébiscitée dans les organisations pour améliorer les échanges. La qualité des flux et la capacité à faire fonctionner les systèmes très simplement, avec une grande interopérabilité, jouent donc un rôle majeur. Les solutions répondant à ces critères sont extrêmement demandées aujourd’hui. »
 
 
 
Contrairement à d’autres acteurs de ce secteur, Cisco propose une solution de bout en bout qui intègre tous les outils de communication unifiée, nécessaires aux collaborateurs de l’entreprise. « Avec notre offre, tout le monde peut participer à une même conférence, quel que soit le support qu’il utilise. 
 
 
Un certain nombre de nos concurrents développent séparément des solutions pour la voix, la vidéo sur chaque poste de travail, ou encore pour la mobilité. Dans ce cas, la personne doit se soucier du terminal utilisé pour rejoindre une conférence. Nous voulons abolir ces barrières en faisant en sorte que n’importe quel utilisateur puisse communiquer, sans avoir à se soucier du support dont il dispose ou de l’endroit où il se trouve », explique Fabien Médat. Cisco propose des architectures ouvertes, 
sécurisées, et évolutives, garantissant le bon usage de ces différentes solutions. Elles ne dépendent pas d’un système d’exploitation particulier, et peuvent ainsi être intégrées aussi bien sur des tablettes que des postes informatiques. A noter que cette compatibilité comprend également l’intégration aux solutions de sécurité déjà déployées dans les organisations.
 
 
 
Ces services de vidéoconférence sont disponibles de deux façons : un mode internalisé qui permet aux clients de déployer et d’administrer les solutions eux-mêmes, et un mode externalisé visant à consommer ces outils directement dans le Cloud aux travers d’offres dites « as a Service ». « Une tendance assez forte concerne l’adoption des services collaboratifs au travers d’un portail web, pour utiliser des services directement à partir d’une application Métier, ou donner un accès à ces outils à 
l’extérieur de l’organisation pour favoriser les communications B to B et B to C », confie François Moïse. « Dans la façon de recourir à la vidéoconférence, il existe maintenant une liberté totale », ajoute même Fabien Médat.
 
 
 
L’ajout de la vidéo dans les échanges ne correspond pas seulement à un enrichissement visuel des discussions. Certains terminaux disposent par exemple d’une caméra que l’on peut retourner pour filmer un document et le montrer à un correspondant à distance. Il s’agit alors d’une véritable valeur ajoutée. « Les exemples associés à l’usage business de la vidéo sont de plus en plus nombreux. 
 
 
 
L’accès à l’expertise à distance et la capacité à faire de la formation sont en vigueur dans de nombreux environnements verticaux », illustre François Moïse. Il ajoute que « les solutions technologiques à disposition sont aussi à l’origine d’un développement accru du télétravail, un mode d’exercice professionnel en plein essor et auquel nos services répondent pleinement. »
 
 
 
Chez Cisco, l’innovation est permanente. Près de 6 milliards de dollars sont investis chaque année en activités de Recherche et Développement. Près de 150 sociétés ont été acquises par le groupe depuis 25 ans, afin de compléter sans cesse l’offre et la rendre toujours plus pointue. « Un de nos axes de travail consiste à œuvrer en faveur d’une simplification constante des solutions, aussi bien sur les marchés du B to B que du B to C », confie François Moïse. A l’avenir, « ces services seront encore
plus disponibles par le biais du Cloud », précise-t-il.