Corporate and Investment Banking – SG CIB huile les rouages

60
La division Dette et Financement dirigée par Marc Breillout au sein de SG Corporate & Investment Banking (SG CIB) gère deux lignes métiers stratégiques de financement couvrant tous les échanges physiques d’équipements ou de marchandises à travers le monde. Son objectif : apporter aux clients des solutions financières globales et intégrées.

La division Dette et Financement est née en 2001 de la réunion de deux activités a priori très différentes, tant culturellement que techniquement : l’une recouvrant les métiers de la banque de marché, l’autre ceux des financements. Objectif de la fusion : créer les synergies nécessaires pour couvrir l’ensemble de la chaîne de valeurs. Partie intégrante de SG CIB, la structure offre une vaste gamme de produits articulés autour de trois axes de développement : les marchés de capitaux en euros, les produits dérivés et les financements structurés. Sur le premier axe, l’intégralité des marchés de capitaux en euros est couverte : produits obligataires, hybrides, crédits syndiqués, produits de titrisation, mais aussi les structurés de crédit et le « rating advisory » qui sert à mesurer l’impact d’une opération sur la notation. Même richesse de gamme sur les produits dérivés, Dette et Financement couvrant les dérivés de taux, de crédit, de matières premières, et les dérivés de change, qui intéressent particulièrement la clientèle corporate. Le volet « financements structurés » offre également une panoplie très complète, avec non seulement les financements export et les financements structurés sur les marchandises, mais aussi les financements de projets, d’actifs, d’acquisition, à effet de levier (LBO), ainsi qu’un secteur spécialisé : médias et télécoms.
SG CIB occupe sur ces métiers des positions de leader mondial, affichant sans complexe un palmarès impressionnant dans le domaine des financements liés aux exportations et aux matières premières. Unique établissement à figurer dans le « top 3 » depuis 1995 en Export finance, 1er Export Finance Global Arranger en 2003 (« Trade Finance » magazine) ; 5e pour le financement de projets dans le monde et 1er en Europe centrale et de l’Est ; 1er Commodities Structured Finance Bank ; et 3e Commodity Bank (« Trade Finance » Magazine) ; 6e mondial pour les titrisations en euros.

Export Finance : une équipe mondiale
À la tête de la direction Export Finance, Frédéric Genet traite les grands contrats de biens d’équipement ayant pour origine un pays de l’OCDE et pour destination un pays émergent, type de pays ne bénéficiant généralement pas d’un système bancaire permettant de couvrir des financements importants. Pour rendre possible ces flux commerciaux, le groupe Société Générale dispose d’atouts décisifs : l’importance de sa couverture géographique et son degré reconnu de professionnalisme. Dans tous les pays où elle intervient, SG CIB a développé son expertise des procédures d’assurance crédits, en partenariat avec l’agence de crédit export locale (équivalent Coface). Considérée comme la moins franco-française des banques dans ces métiers, SG CIB s’enorgueillit d’être le premier partenaire de l’assureur crédit canadien et surtout d’être la première banque non chinoise à avoir monté une opération avec l’assureur crédit chinois, Sinosure. Un succès qui a encore renforcé sa notoriété et son expertise dans la zone Asie, déjà forte en Corée et au Japon où SG CIB est l’un des leaders dans le financement des exportations.

Des financements sécurisés sur tous les marchés
Dans le domaine des matières premières, SG CIB occupe une position rare, voire unique, qui est d’être parmi les meilleures dans les trois axes que sont les produits dérivés, le courtage via sa filiale Fimat et les financements matières premières. La direction Financements matières premières que conduit Denis Childs, intervient sur l’ensemble de la chaîne de production de toutes les matières premières, qu’elles soient périssables (grains, sucre, café, cacao, coton, caoutchouc, pâte à papier) ou non (pétrole et produits pétroliers, gaz naturel, charbon, métaux précieux et métaux de base).
Pour suivre les flux de matières premières, l’activité dispose d’une couverture géographique qui s’étend sur l’ensemble de la planète. Son originalité est de n’être pas considérée comme un ensemble de territoires séparés, mais comme un espace de travail commun. En amont de son éventail de compétences, cette structure jouit de deux niveaux d’expertise : son indéniable connaissance en matière de pays émergents d’une part, sa capacité à apprécier le professionnalisme des différents intervenants et à sécuriser les opérations ou les marchandises elles-mêmes d’autre part. Grâce à ces atouts, elle peut, en coopéra-tion avec le reste de la banque, proposer des solutions à toutes les demandes quelle que soit leur nature : financer de nouvelles capacités minières ou des raffineries en les sécurisant par les cash flows ; répondre aux besoins des producteurs de matières premières dans les pays émergents ; pré-financer des exportateurs ; financer des stocks à l’exportation, mais aussi permettre aux grands clients d’accéder aux marchés financiers, offrir des solutions de titrisation ou de financements d’acquisition, ou encore sécuriser leurs créances à l’exportation. Enfin, la coopération étroite avec les autres services de la division Dette et Financement, qui ont développé un haut degré d’expertise en matière de dérivés et de couverture sur marchés organisés, permet de couvrir les risques de prix des matières premières, des taux ou du change.