CRCI Languedoc-Roussillon: le BtoB énergétique

17
W1siziisijiwmtivmdcvmtivmtbfmdlfntffnju4x2zpbguixsxbinailcj0ahvtyiisiji3mhgxmdawpijdxq
Illustration : Thierry Cap de Coume
Au salon international des énergies renouvelables Energaïa (Montpellier, du 8 au 11 décembre), une agitation toute particulière régnait sur le stand de la CRCI du Languedoc-Roussillon.

Créé il y a quatre ans à l’instigation de la Chambre régionale des chambres de commerce, le programme Pro’energy profitait, pour la première fois, de ce salon à l’ambiance très business pour mettre en relation les entreprises
locales du secteur avec des partenaires techniques et commerciaux internationaux.
Durant quatre jours, près de 560 rencontres BtoB ont pu être programmées à un rythme frénétique. Pas plus de trente minutes d’entretien par participant. « On peut comparer cela à du speed dating avec la Chambre régionale dans le rôle de marieur », a commenté Pierre Batoche, directeur général de la CRCI. Avec le soutien des réseaux Enterprise Europe Network et Med2Europe, la CRCI a pu réunir plus de 200 entrepreneurs venus établir « un premier contact », en vue de développer des coopérations futures. Vingt-quatre nationalités étaient représentées, parmi lesquelles de nombreuses sociétés du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord. « Nous avons été intéressés par l’expertise et le know-how des entreprises languedociennes », a expliqué Fady Aboujaoude, responsable du département énergie de la société libanaise Butec.
Cette société leader à l’échelle régionale a pris le virage de l’habitat durable et compte également produire de l’énergie éolienne et photovoltaïque, deux secteurs qui sont devenus des priorités des gouvernements de la région Mena (Middle East-North Africa, Moyen-Orient et Afrique du Nord). Pour cela, elle compte tisser des partenariats avec des entreprises européennes dont le savoir-faire reste indispensable.
Venu à Montpellier à la recherche d’un bureau d’études, Fady Aboujaoude s’est entretenu avec une quinzaine d’experts languedociens. « Nous plaçons beaucoup d’espoir dans ces échanges », a-t-il déclaré à l’issue d’un point presse organisé sur le stand de la CRCI. Pierre Batoche a quant à lui annoncé « un premier bilan de ces rencontres dans les prochains mois », avant d’envisager des voyages d’affaires dans les pays ciblés.
En attendant, un prochain rendez-vous est déjà fixé les 16, 17 et 18 mai 2011 lors des rencontres internationales du pôle technologique DERBI, à Perpignan.

www.languedoc-roussillon.cci.fr