Deloitte Luxembourg: « Le Grand-Duché n’est pas un paradis fiscal »

58
Le groupe Deloitte regroupe plusieurs sociétés indépendantes qui assurent audit, fiscalité et Advisory & Consulting dans 140 pays. La société est présente au Luxembourg depuis plus de 60 ans. Olivier Maréchal, un de ses associés, souligne les opportunités qu’offre le Grand-Duché.

 

deloitte_nov09

En avril dernier, l’OCDE incluait le Luxembourg dans sa « liste grise » des pays ne respectant pas les standards de transparence fiscale. Olivier Maréchal, membre de la branche Advisory & Consulting de la société Deloitte Luxembourg, fait le point sur le système financier du pays et ses nombreux atouts.

 

Commerce International : La crise financière et la chasse aux pays aux fiscalités « plus souples » qui s’en est suivie placent le Luxembourg en perte de vitesse. Comment analysez-vous cette conjoncture ?

 

Olivier Maréchal : « Il y a eu une montée des critiques contre le Luxembourg, comme s’il était responsable de la crise. Le pays a alors subi une grosse pression. Pourtant, le Luxembourg n’est pas un paradis fiscal. Son système financier a toujours été coopératif en matière judiciaire (en cas de procédure judiciaire, le secret bancaire est levé), il lutte contre le blanchiment d’argent et les procédures d’ouverture de compte sont très complètes. Le Luxembourg n’est ni la cause de tous les maux du monde financier, ni de l’évasion fiscale. D’ailleurs, plusieurs traités ont été signés cet été, et le pays ne figure plus sur la “ liste grise ” de l’OCDE. »

 

Quels sont les potentiels de croissance existants au Luxembourg ?

 

O. M. : « L’activité financière qui se développe ici s’articule autour des banques, de la gestion de fortune et des fonds d’investissement avec les services de banque dépositaire, de distribution et d’administration. Le Luxembourg est une plate-forme idéale pour la distribution de produits d’investissement en Europe et dans le monde. Cela a fait la croissance du pays. Le Grand-Duché dispose aussi d’un grand atout en tant que centre logistique. Sa position géographique est idéale et le gouvernement investit beaucoup dans ce domaine (optimisation du système de dédouanement…). Les infrastructures informatiques et de communication sont performantes. La population active est multiculturelle et bien formée. La proximité entre les dirigeants politiques et le secteur économique permet une grande réactivité du pays face aux évolutions mondiales. De récentes adaptations du cadre fiscal ont par exemple été réalisées pour tout ce qui touche aux nouvelles technologies et à la propriété intellectuelle. »

 

La place financière luxembourgeoise est aussi réputée pour sa réactivité et son innovation financière. Quelles sont les dernières « nouveautés » des banques qui méritent toute notre attention ?

 

O. M. : « Les SIF, les fonds d’investissement spécialisés, sont très intéressants. Ils permettent de structurer des actifs de toutes sortes (immobilier, portefeuilles d’investissement…). C’est un produit qui n’a pas d’équivalent dans d’autres pays. En termes de politique d’investissements, les banques luxembourgeoises ont des architectures ouvertes qui donnent accès à une large gamme de produits. Elles disposent d’un vrai savoir-faire dans la gestion de fortune et la sélection de fonds. Les groupes financiers ont également tout à gagner en installant leurs centres opérationnels au Luxembourg. Ils bénéficient de fortes compétences dans le traitement des opérations bancaires internationales et d’une main-d’œuvre multilingue. Il est également possible de limiter les frottements fiscaux liés à la TVA lors de facturations entre entités. »

 

Bien que frontalier de la France et de l’Allemagne, le monde des affaires au Luxembourg nécessite-t-il une approche conseillée ?

 

O. M. : « Les entreprises installées au Luxembourg travaillent avec l’étranger. Elles veulent trouver au sein du Grand-Duché cette spécificité internationale. Deloitte Luxembourg met à leur service toute son expertise. L’État luxembourgeois propose 67 aides différentes destinées aux entreprises de toute taille. Notre société dispose d’un système informatique qui permet de les identifier, et nous pouvons conseiller rapidement nos clients. Notre palette de clients est très large. Et si une grande partie de notre activité vient du domaine financier, nous travaillons aussi pour les PME locales. Pluridisciplinaires et multiculturels, nos employés opèrent en synergie. Il y a un réel équilibre entre nos trois domaines d’expertise (audit, fiscalité et Advisory & Consulting). De plus, nous cultivons une approche collaborative : chaque projet se construit en étroite collaboration avec nos clients. »