Démission de Tsipras : bilan de son mandat

21
As-greece2
Mercredi 19 août, une tranche d’aide de 23 milliards d’euros a été débloquée et hier, jeudi 20 août, 3.4 milliards d’euros ont été remboursés à la Banque centrale européenne. Alexis Tsipras a demissionné ce même jour de son poste de premier ministre, appelant à de nouvelles élections législatives le 20 septembre prochain. L’heure est au bilan de son mandat.

 

Le 25 janvier 2015, Alexis Tsipras, le leader de la gauche radicale grecque remportait les élections législatives. Hier, jeudi 20 août, Alexis Tsipras a demissionné de son poste de premier ministre, à l’heure où les banques entrent dans leur troisième mois de contrôle des capitaux et que les retraits bancaires sont toujours limités à 420 euros par semaine. Alexis Tsipras appelle à de nouvelles élections législatives le 20 septembre prochain. 3.4 milliards d’euros ont été remboursés à la Banque centrale européenne hier. Et mercredi, une tranche d’aide de 23 milliards d’euros a été débloquée.

Les prochaines élections s’avèrent compliquées, surtout que les tensions se font sentir au sein du parti Syriza. En attendant, voici un bilan du mandat de Tsipras :

La Grèce compte certes aujourd’hui 25 % de chômeurs (26 % fin janvier), soit la plus grosse proportion de chômeurs de l’Union européenne, dont la moyenne oscille entre 11,1 et 11,2%, mais ce résutat est pourtant le plus bas depuis juin 2012 : 24,9%.

Selon l’agence nationale des statistiques ELSAT, la Grèce a vu son PIB augmenter de 0.8 % entre avril et juin 2015.

Fin janvier, la dette publique du pays était de 177% du PIB, soit un petit peu plus de 317 milliards d’euros. En mars dernier, elle était de 301 milliards d’euros, soit 168,8% du PIB.

En attendant les élections, les chiffres parlent d’eux-mêmes.

 

commerce international, actu-cci.com.