Grande consultation des entrepreneurs : un attentisme prudent

    3

     

    A l’approche des élections, les électeurs craignent le plus souvent que les candidats, une fois élus, n’oublient les promesses faites pendant la campagne. Après l’élection présidentielle américaine, c’est visiblement le contraire qui se produit. Les premières décisions et déclarations du Président Donald Trump (mesures protectionnistes et anti-immigration, tensions internationales relatives à la construction d’un mur à la frontière avec le Mexique, prises de position quant à l’avenir de l’Europe et aux relations des Etats-Unis avec la Chine…) ont fait réagir les patrons des multinationales du pays à l’instar de Tim Cook, Pdg d’Apple, « partageant les inquiétudes » de ses salariés concernant la mesure de restriction d’accès au territoire américain de personnes originaires de pays musulmans déclarant que « ce n’est pas une politique que nous soutenons ».

    Et les chefs français qu’en pensent-ils ? Moins d’un dirigeant sur cinq considère que  ces premières décisions du Président américain sont une bonne chose pour l’économie européenne et pour l’économie française (18%) et pour leur propre entreprise (17%). Tel est l’un des enseignements de la vague d’enquête du mois de février 2017 du sondage Opinionway réalisé pour CCI France, La Tribune et Europe 1 (1). Ce jugement sévère des entrepreneurs français qui corrobore le résultat de l’enquête de décembre 2016 (plus de 3/4 d’avis négatifs) est légèrement pondéré par les avis des chefs d’entreprise des secteurs des services et surtout de la construction (entre 19 et 23% d’avis favorables sur les premières orientations de la nouvelle Présidence américaine).  

     

    Outre cette réaction à l’actualité internationale, la dernière édition de la grande consultation des entrepreneurs donne à voir un climat économique dans lequel l’attentisme et la prudence prédominent, et ce, à moins de deux mois d’une élection présidentielle incertaine et alors que la campagne électorale est troublée par l’actualité judiciaire.

     

     

     

     

     

    L’optimisme des patrons de plus de 10 salariés au plus haut…

    Les patrons interrogés affichent globalement un optimisme stable par rapport aux précédentes vagues d’enquête avec cependant une disposition nettement plus positive des dirigeants d’entreprises de 10 salariés et plus, affichant un niveau de 116 contre 102 pour ceux des structures de moins de 10 salariés. Cette différence d’appréciation liée à la taille de l’entreprise confirme et amplifie les résultats enregistrés le mois précédent (108 pour les plus de 10 salariés, 101 pour les plus petites structures). L’optimisme des dirigeants des plus grandes entreprises n’a jamais été aussi élevé depuis le lancement du baromètre. Il a fait un bond de huit points en un mois et de 21 en deux mois !

     

    L’état d’esprit actuel des dirigeants est plus partagé. Si la confiance progresse, l’optimisme recule (de 5 points dans les deux cas). Là encore, le facteur « taille de l’entreprise » compte visiblement dans les avis des sondés. Les dirigeants des plus petites entreprises sont plus inquiets (écart de quinze points avec les avis des chefs d’entreprises de 10 salariés et plus), plus méfiants et plus angoissés (7 points de différence à chaque fois), moins optimistes (9 points d’écart) et, dans une moindre mesure, moins confiants (3 points de différence). En revanche, l’attentisme gagne du terrain (plus quatre points) et ce, plus fortement, au sein des entreprises de plus de 10 salariés (33%) que parmi les moins de 10 salariés (28%).

    … Mais une confiance dans les perspectives d’avenir en baisse

    Attentistes, les entrepreneurs espèrent-ils un regain d’activité économique dans les mois à venir ? Si le pourcentage de ceux qui pensent que, dans le contexte actuel, « ça sera mieux demain » progresse de 5 points et ce, tout particulièrement, pour les entreprises de services (41%) et celles de la construction (36%) – contre 20 % pour l’industrie et 26% pour le commerce – , les entrepreneurs sont très dubitatifs quant aux perspectives économiques à un an.

     

    La baisse de confiance des chefs d’entreprise dans les perspectives de croissance économique est  générale. Cette baisse concerne plus fortement les évolutions de l’économie française (en baisse de 5 points) et de l’économie mondiale (moins 6 points) que celles de leur propre entreprise. De fait, les patrons restent toujours majoritairement confiants à l’horizon d’une année (à 62 %) mais si cette appréciation recule encore de deux points ce mois-ci après un recul de six points le mois précédent. Il est à noter que, là encore, l’indicateur de confiance varie sensiblement d’un secteur à l’autre (la construction et les services affichent l’assurance la plus forte) et d’une taille d’entreprise à l’autre (vingt points d’écart en faveur des entreprises de plus de 10 salariés !).

    Conséquence, face à l’incertitude actuelle, le nombre de chefs d’entreprise envisageant de maintenir leurs effectifs diminue de quatre points et le pourcentage de ceux qui pensent qu’ils seront contraints de réduire le nombre de leurs collaborateurs augmente légèrement (un point). Enfin, le rapport à l’innovation pâtit de ce climat. Si la part des sondés qui la considèrent comme un investissement s’accroit de trois points, inversement et de façon plus importante, les opinions négatives associées à l’innovation progressent : « une condition de survie pour l’entreprise » (- 3 points) et « une prise de risque » (+ 6 points).

    Là encore, les entreprises des services et de la construction se distinguent par leur vision plus optimiste de l’avenir. Faut-il y voir, à la faveur de l’adage « quand le bâtiment va, tout va » les prémices d’un futur meilleur ?

     

    (1) Sondage Opinionway réalisé par téléphone auprès de 610 dirigeants d’entreprise entre le 6 et le 22 février 2017 dans le cadre de la Grande Consultation des entrepreneurs.

    A découvrir l’intégralité des résultats de la seizième vague de la Grande Consultation des Entrepreneurs

    GRANDE CONSULTATION

    CHEFS D’ENTREPRISE : VOTRE AVIS NOUS INTERESSE

    Exprimez-vous ! CCI France invite tous les entrepreneurs qui le souhaitent à donner leur avis sur des sujets d’actualité qui concernent directement leur activité. Des sujets de questionnements que nous vous proposons mais aussi des thématiques que vous souhaitez voir aborder.

    En savoir plus et participer à cette grande consultation

    http://www.cci.fr/web/presse/actualite-fiche/-/asset_publisher/9FDf/content/ctu-:-grande-consultation-vague-16-fevrier-2017