Eco-mobilier, le géant du recyclage

41
Depuis 5 années maintenant, Eco-mobilier s’occupe de recycler les meubles des français. Mais l’organisme compte parmi ses clients de nombreuses entreprises grâce à son réseau.

 

Éco-mobilier est un éco-organisme créé en décembre 2011 pour la collecte et le recyclage du mobilier usagé. Cette filière est financée par la mise en place de l’éco-participation à l’achat des meubles neufs depuis le 1er mai 2013. Éco-mobilier est un éco-organisme à but non lucratif, agréé par le ministère de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie. Il organise la collecte du mobilier usagé. Il est ensuite réutilisé, recyclé ou encore transformé en énergie. Il a été créé par les distributeurs et fabricants français de meubles. Ceci afin de répondre aux obligations de recyclage, maîtriser la transition écologique de leur secteur, d’augmenter fortement les moyens de recyclage et de valorisation du mobilier usagé.

Un dispositif étendu

 

80 % des français sont couverts par la filière Eco-mobilier. Avec 560 contrats de collectivités actifs, dont 217 nouveaux signés en 2015, la filière couvre aujourd’hui 54 millions d’habitants, contre 42 millions en 2014. Des contrats à travers lesquels Éco-mobilier prend en charge la collecte et la valorisation des vieux meubles collectés sur le territoire. Cette prise en charge peut être directe, via des bennes Éco-mobilier installées en déchèterie pour collecter les vieux meubles, ou financière pour les vieux meubles dont la collectivité se charge elle-même. Le réseau compte 2 289 bennes dont près de la moitié en collectivité. Sur ce nombre, 1 013 sont déployées dans une déchetterie publique. Elles permettent de collecter 80% des meubles. Elles étaient à peine 700 en 2014 et continueront de progresser en 2016, conformément au calendrier de déploiement de la filière. 55% des tonnages traités directement par Éco-mobilier en 2015, ont été recyclés. C’est mieux qu’en 2014 (48%). Et c’est encore plus que l’objectif réglementaire de 45%. Preuve que le modèle de collecte séparée du mobilier est efficace. S’ajoutent 31% de vieux meubles valorisés sous forme d’énergie. Ce qui porte la valorisation globale à 86%, contre 81% en 2014 en comparaison au 80% requis par l’agrément.

 

Eco-mobilier, la solution pro

Mais Eco-mobilier, c’est aussi la solution pour les entreprises. En plus du réseau dédié aux citoyens s’ajoutent : les 325 bennes installées dans les ressourceries, les 767 qu’Éco-mobilier a implantées dans des magasins et les 184 situées sur les points de collecte pour professionnels. Impliqués dans la collecte pour proposer de nouveaux services à leurs clients, les distributeurs et logisticiens ont continué à s’équiper de bennes et de cartes Pro. Soit, à la fin 2015, 767 bennes installées chez eux et 2500 cartes Pro attribuées. Des cartes qui leur permettent de déposer leurs meubles usagés dans un point de collecte pour les professionnels s’ils n’ont pas assez de volume ou de place pour accueillir une benne. Avec 6256 fabricants, artisans et distributeurs adhérents, Éco-mobilier couvre la quasi-totalité du marché des meubles domestiques et de la literie professionnelle en France. Mais aussi hors de nos frontières, lorsque des adhérents vendent en France depuis des sites Web ou des magasins frontaliers. Ce marché a vendu en 2015 près de 230 millions de meubles et a généré 126,7 millions d’euros d’éco-participation pour financer la filière. Soit une hausse de 4% par rapport à 2014.

 

Une clientèle large et rassurée

Eco-mobilier a de nombreux clients chez les professionnels. Par exemple le Centre National du Rugby à Marcoussis (91), a confié 62 de ses matelas à Éco-mobilier le 23 décembre 2015. Un succès, puisque 100% de ces matelas à ressorts une place, soit 1,36 tonne, ont été valorisés: en 220 kg de mousse, 870 kg de métal et 270 kg de combustible solide de récupération (CSR). On compte aussi le cas de Pierre & Vacances. N° 1 européen des résidences de tourisme avec plus de 200 000 lits, l’entreprise renouvelle chaque année une partie de sa literie. En France, c’est Éco-mobilier qui s’en charge, en tant qu’éco-organisme responsable de la literie professionnelle. En 2015 chez Pierre & Vacances, 17 opérations et 35 bennes ont permis de collecter 2250 matelas pour près de 27 tonnes. Éco-organisme notamment en charge de la literie professionnelle, Éco-mobilier accompagne en effet les acteurs de la santé et du tourisme, mais aussi les services publics et les collectivités pour collecter, trier et recycler leurs matelas. Les exemples sont multiples. Et ses clients croient dans Eco-mobilier. L’organisme s’appuie sur une transparence totale avec 177 audits de contrôle sur 120 sites en 2015.L’ojectif est de contrôler la qualité et l’efficience des opérations. Ses résultats financiers sont disponibles sur le site : http://www.eco-mobilier.fr/

 

 

commerce international, actu-cci.com.