Emploi – Recruter pour l’étranger : l’ANPE propose ses services

19

Commerce International : Quelles sont les actions que vous développez à l’international ?
Michel Bernard, directeur général : « Nous avons un réseau dédié à l’international, le réseau des Espaces Emploi International, dont la tête de réseau est située à Paris, Bastille (40 salariés). Cet espace ainsi que les dix-sept espaces régionaux ont pour vocation de pros­pecter des offres pour l’international, de conseiller les candidats et les entreprises selon les pays ciblés et de développer des projets d’expatriation. En 2002, 22 000 offres ont ainsi été collectées pour les candidats à l’étranger contre 16 000 en 2001, et ont permis de réussir l’embauche de 7 500 personnes. Nous avons également vocation à gérer les offres d’emploi émanant du réseau européen, le réseau de conseillers EURES. »

C.I. : Vous avez également un site dédié, quelle est sa valeur ajoutée ?
M.B. : « Ce site a été créé en avril 2002, il est consacré au placement international et permet à la fois le dépôt et la consultation d’offres et de candidatures. Avec en moyenne 40 000 connexions mensuelles, ce site commence à être connu des entreprises et des candidats à l’expatriation. C’est également l’un des seuls sites en langue française à proposer un espace d’information sur la recherche d’emploi à l’étranger en libre accès. www.anpe.fr, premier site de l’emploi en France, et deuxième en Europe, peut être également consulté par les étrangers désireux de venir travailler en France. Avec une fréquentation moyenne de 135 000 visiteurs par jour, et quelque 120 000 offres d’emploi en ligne, “ ANPE ” est un des mots-clés les plus recherchés sur les moteurs de recherche français. Les candidats étrangers peuvent s’abonner à un type d’offres sur la France entière ou une région donnée. »

C.I. : Plus généralement, l’Agence propose une gamme de services à toute entreprise souhaitant recruter. Quelle est votre part de marché ?
M.B. :  « 552 000 entreprises nous ont confié des offres en 2002, ce qui nous a permis de couvrir près de 40 % du marché. Nous n’avons pas l’ambition d’avoir un monopole sur le recueil des offres, mais plus nous recueillons d’offres, plus nous pouvons en proposer aux demandeurs d’emploi. Depuis trois ans, nous avons dépassé 3 millions d’offres d’emploi contre 1,2 million il y a dix ans, et c’est parce que nous rendons un service mieux apprécié des entreprises que nous y sommes parvenus. Nous utilisons de plus en plus les techniques du marketing développées dans les entreprises de service. En 2002, les visites en entreprises ont progressé de 25 %. Près d’un tiers du temps de travail d’un agent aujourd’hui est consacré aux relations avec les entreprises et au traitement des offres. »

C.I. : Comment mesurez–vous la satisfaction des entreprises ?
M.B. : « Des indicateurs de satisfaction des entreprises sont suivis attentivement. Ainsi, selon le dernier sondage réalisé par l’institut IPSOS en juin 2002, 86 % des entreprises clientes interrogées recommanderaient à une autre entreprise de faire appel à l’Agence pour recruter. »