Energie autonome: zoom sur l’enseigne 1001 Piles

57
Les piles et les batteries envahissent notre quotidien. On en trouve partout, dans les traditionnelles lampes de poche, bien sûr, mais aussi dans les montres, les téléphones mobiles et sans fil, les appareils photo et caméscopes ou les ordinateurs portables…

1001 Piles_mars07

Le créneau qu’occupent la société VDI et sa marque 1001 Piles est naturellement porteur. Ceci explique en partie la croissance record de la société dont le chiffre d’affaires a plus que doublé depuis 1999 pour s’établir aujourd’hui à 15 millions d’euros auxquels s’ajoute l’activité de All Batteries, sa filiale britannique acquise en 2004, qui s’élève pour sa part à 6 millions d’euros. « Compte tenu de la complexité du secteur et de la diversité croissante de l’offre, le marché a besoin de pouvoir compter sur des spécialistes. Et ceci est vrai tant du côté des professionnels que du grand public », assure Thierry Bouvat, directeur général de la société, pour expliquer la tendance du marché. D’ailleurs, chacun des quatre métiers de VDI bénéficie de ce dynamisme.

 

Qu’il s’agisse du département « client final », en charge des professionnels, industriels et autres administrations, du département « conception », dédié au développement de batteries sur mesure à destination des industriels, du département « revendeurs », consacré aux grossistes de matériel électrique, ou enfin du département « grand public », tous bénéficient depuis plusieurs années d’une croissance à deux chiffres. Activité grand public mise à part, toutes les autres fonctionnent à partir du siège grenoblois de la société selon une approche verticale des métiers des clients. « Nous avons adopté ce mode d’organisation de façon à assurer un service irréprochable. Le monde de la pile et de la batterie est très complexe. La profondeur de gamme est telle qu’il faut la segmenter par métiers et former les collaborateurs en conséquence », explique ainsi Thierry Bouvat.

 

Multiplication de franchises
En revanche, pour ce qui est de son activité grand public, l’entreprise multiplie les implantations. C’est ainsi qu’elle détient actuellement en propre sept magasins situés à Lyon, Paris, Grenoble et Toulouse et sept magasins franchisés sur Dunkerque, Nantes, Valence, Nîmes, Montpellier, Grenoble et Bruxelles, en Belgique. Et ce n’est qu’un début. « Lorsque nous avons repris l’entreprise en 1999, notre culture nous portait davantage vers l’activité industrielle. Mais, il y a trois ans, nous avons pris la décision de nous renforcer sur le secteur grand public.

 

C’est pour cette raison que nous entendons désormais développer notre réseau de franchises », note Thierry Bouvat. Et pas nécessairement en France exclusivement. « Nous avons des ambitions à l’étranger », annonce Thierry Bouvat. C’est ainsi que le groupe envisage de s’implanter rapidement dans des pays limitrophes de la France, voire au Maghreb, où des contacts sont d’ores et déjà pris. Il entend procéder soit par croissance externe comme en Allemagne, soit par création de masters franchises comme en Espagne ou au Portugal.

 

Un entrepôt centralisé
La création d’une franchise 1001 Piles réclame un investissement de 80 000 euros environ, y compris le droit d’entrée contractuel de 15 000 euros. À cela s’ajoutent le droit au bail d’un local de 40 à 60 m2 et la constitution du stock qui revient environ entre 10 000 et 15 000 euros. La redevance à VDI s’élève ensuite à 3 % du chiffre d’affaires hors taxes du magasin par an, que Thierry Bouvat estime par expérience aux alentours de 300 000 à 350 000 euros. Les franchises 1001 Piles s’établissent dans les zones de chalandise de plus de 100 000 habitants. En centre-ville de préférence, mais pas sur des emplacements de premier choix. « Nous nous établissons sur des artères pénétrantes ou dans des zones commerciales.

 

Nos clients viennent nous voir spécialement pour trouver une réponse à un besoin particulier qu’ils n’ont pas pu satisfaire là où ils ont acheté leur appareil », lance Thierry Bouvat. Car les vendeurs de matériels, qu’ils appartiennent ou non à une grande enseigne, ne distribuent que très rarement les piles et batteries des produits de plus de 2 ou 3 ans d’ancienneté. La batterie est en effet un produit fragile qui ne supporte pas d’être stocké trop longtemps. C’est d’ailleurs ce qui fait la force de 1001 Piles.

 

L’ampleur de ses flux commerciaux lui permet de disposer d’un stock important et d’offrir ainsi une gamme élargie de produits disponibles qui l’autorise à répondre à la plupart des demandes. Non seulement ses magasins sont particulièrement bien achalandés en produits de toutes sortes, mais pour les demandes plus spécifiques, la société dispose d’un entrepôt centralisé qui abrite un stock de produits très variés évalué à 3 millions d’euros.