Entretien avec Jean-Baptiste Bois, fondateur d’Equatus, plate-forme indépendante de conseil en gestion du patrimoine

168
Société de courtage basée au Luxembourg, Equatus est particulièrement bien placée pour proposer la plus vaste gamme de produits financiers à ses clients, notamment aux expatriés français. Explications.

Ancien d’AGF Vie en France, Jean-Baptiste Bois s’est installé au Luxembourg en 1998. C’est là que ce courtier expérimenté a lancé en 2004 Equatus, plate-forme indépendante de conseil en gestion du patrimoine. Alors que les avantages du conseil via un cabinet de courtage sont encore trop peu connus et appréciés en France, cette localisation luxembourgeoise lui permet d’offrir à sa clientèle européenne et notamment d’expatriés français à travers le monde (mis à part les USA) une vaste gamme de produits variés et performants non seulement en matière d’assurance-vie, de prévoyance, mais aussi de gestion dédiée de fortune.

 

Situé au cœur de l’Europe, le Luxembourg, premier pays européen en matière de collecte de SICAV, bénéficie en effet de sa position géographique, de sa stabilité et de son dynamisme pour fournir au client européen la gamme la plus vaste de produits financiers, notamment en matière d’assurance-vie. Exemple : alors qu’en France le cadre juridique ne permet que l’établissement d’un seul type de contrat d’assurance-vie, un prestataire basé au Luxembourg pourra proposer des contrats dits génériques ou dédiés qui, outre leur intérêt fiscal, présentent l’avantage de pouvoir intégrer en leur sein toute une palette d’actifs, auxquels on n’a pas habituellement accès en France (immobilier par exemple).

 

Cette souplesse permet notamment à l’intérieur d’un même contrat d’assurance-vie d’arbitrer dans le temps entre différents compartiments de gestion d’actifs en fonction du risque souhaité. C’est grâce à une société de Bourse réputée auprès des différents marchés financiers européens (SE Broker / Adepa Asset Management) qu’Equatus réussit à trouver les fonds les plus à même de répondre aux besoins des clients en matière de préparation à la retraite, de prévoyance ou de gestion de patrimoine. La création de chaque portefeuille client est basée sur l’analyse patrimoniale de ce dernier (KYC – Know Your Client), sa typologie afin de sélectionner les fonds répondant à un degré risque/retour sur investissement en cohérence avec l’actualité des marchés financiers et le client (RWL – Reason Why Letter) et ceci en totale conformité vis-à-vis des règles prudentielles européennes sur l’intermédiation en assurance (directive 2002/92/CE) applicable depuis janvier 2005.

 

« Notre force vient de notre connaissance approfondie des clients dont nous sommes chargés de représenter les intérêts auprès des compagnies d’assurances et des banques, assure Jean-Baptiste Bois. Cela nous permet à chaque instant et tout au long de leur parcours professionnel ou personnel de proposer le produit et ensuite de l’adapter à l’évolution de leurs besoins ou de leurs situations ». C’est ainsi qu’Equatus, qui dispose de l’agrément nécessaire à pratiquer dans 25 pays européens, est particulièrement bien placé pour gérer les intérêts des expatriés français. C’est pourquoi ces derniers, notamment ceux basés à Bruxelles et à Londres, constituent une bonne part de sa clientèle. Ils ont en effet tout intérêt à souscrire au Luxembourg leurs contrats d’assurance-vie : en vertu des dispositions actuelles du code des impôts français (Art 990I du CGI), ces contrats souscrits lors de l’expatriation ne seront pas soumis à la taxation de 20 % au-delà de 152.500 euros par bénéficiaire en cas de décès, même après le retour de l’expatrié en France et même si après son retour en France le souscripteur a continué à effectuer des versements sur son ou ses contrats d’assurance-vie. Ce qui est loin d’être un avantage négligeable !