Euresa-life et les avantages de la législation luxembourgeoise sur le marché de l’assurance-vie

74
Société luxembourgeoise indépendante proposant des solutions d’assurance-vie en Europe, Euresa-life veut séduire une clientèle soucieuse d’investir auprès des plus grands gestionnaires.

Euresa-life_janv08

Créée en 1993 pour anticiper les opportunités offertes par la mise en place du marché unique de l’assurance-vie (directive LPS, libre prestation de services), Euresa-life, émanation d’un groupe d’assureurs de l’économie sociale dont p&v est l’actionnaire principal (la Macif et la Maif sont également actionnaires de la compagnie), commercialise essentiellement dans 6 pays européens (France, Benelux, Espagne, Italie) des produits d’assurance-vie de droit luxembourgeois. Sous le contrôle vigilant et permanent du Commissariat aux assurances du grand-duché (organisme de tutelle du secteur des assurances), les produits proposés offrent une grande flexibilité dans le choix des classes d’actifs et, plus particulièrement, dans le cadre des fonds dédiés d’assurance (gestion alternative, titres de sociétés non cotées, etc.), ce qui est impossible en France.

 

Un des autres avantages liés à la législation luxembourgeoise concerne la protection absolue du souscripteur, notamment en cas de faillite éventuelle d’une compagnie d’assurance, et cela, par le cantonnement des actif : les actifs représentatifs liés aux contrats sont clairement identifiés et séparés des actifs propres de la compagnie. Gérant aujourd’hui 1 milliard d’encours pour 170 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2006, Euresa-life s’adresse à des investisseurs de profils différents. « Nous proposons également des solutions de gestion sur mesure au travers de notre offre de fonds dédiés pour des investisseurs qui souhaiteraient nous confier une part plus importante de leur patrimoine », affirme ainsi Hélène Maj Lanoy, sales manager. L’investissement minimum est alors de 250 000 euros. « De plus, n’étant pas liés à un réseau bancaire ou à un gestionnaire de fonds, nous sélectionnons en toute objectivité et sans contrainte les fonds d’investissement les plus variés — actuellement au nombre de 500 environ — afin d’ouvrir au sein d’un même contrat le meilleur des gestionnaires et le meilleur des fonds d’investissement internationaux. » Cette richesse constitue assurément un atout indéniable, de même que la réactivité propre à une structure à taille humaine — 50 personnes travaillent au siège — et la capacité de sélectionner un réseau de distributeurs non exclusifs (courtiers, banques privées).

 

« Nous avons une très grande interactivité avec nos distributeurs, note Xavier Questiaux, responsable du marketing et de la communication. Il nous arrive fréquemment d’intégrer, après analyse, des fonds à notre gamme à la demande de nos partenaires qui sont plus à même de cibler les besoins correspondant à leur clientèle et à leur marché respectif. Nos partenaires sont, par ailleurs, tous habilités ou agréés dans leur pays d’exercice et, indépendamment de leur aptitude professionnelle, ils doivent partager les valeurs sur lesquelles nous fondons notre réussite : objectivité, conseil et transparence. » En France, Euresa-life occupe pour l’heure une position jugée modeste avec 22 % des encours totaux, mais la compagnie luxembourgeoise compte dans les mois prochains se doter des moyens nécessaires pour assurer son développement sur ce marché jugé prometteur.