Expatriation: comment s’installer en toute tranquillité

8

Entre les soucis de déménagement, les difficultés de langues et l’immersion dans une culture inconnue, une expatriation peut vite devenir un véritable chemin de croix. Le groupe ETC, spécialisé dans la formation linguistique, la traduction et la gestion de mobilités géographiques, propose une gamme de services particulièrement complète prenant en charge toutes les contraintes qui pèsent sur le quotidien dans ce type d’expérience, qu’il s’agisse d’aspects professionnels ou personnels. « Notre cœur de métier concerne les services linguistiques, de traduction, d’interprétariat, mais nous tenons également à apporter une réponse globale pour toute la gestion qui accompagne un processus d’expatriation, explique Éric Castelain, directeur général d’ETC. Le but est de devenir l’interlocuteur privilégié du client pour toutes les questions relatives à la découverte de son nouvel environnement. » Plus de 60 % de ses clients sont des grands comptes, le reste étant des PME dont l’activité est tournée vers l’international.

 

« Ce sont des entreprises qui souhaitent commercialiser leur offre à l’étranger ou qui sont déjà implantées dans d’autres pays. Dans tous les cas, elles sont concernées par des échanges avec l’étranger ou des mutations de salariés », précise Éric Castelain. Informatique, automobile, hôtellerie, grande distribution… presque tous les secteurs sont représentés. L’offre du groupe ne connaît pas de limite. Recherche de logement, formalités de bail, souscriptions aux abonnements de téléphone et d’électricité font partie du package ETC. Toutes les nouvelles contraintes administratives de l’expatrié sont prises en charge, de l’obtention du permis de séjour et permis de travail à l’inscription scolaire des enfants ou l’ouverture de comptes bancaires dans le pays d’accueil. « Une bonne insertion familiale est essentielle. La première cause d’échec des expatriations est une mauvaise intégration du conjoint. C’est pourquoi nous fournissons également des informations pratiques comme les manifestations culturelles à découvrir, les loisirs possibles, les commerces existant à proximité, les prises en charge en matière de santé… En cas de problème, notre assistance téléphonique reste à disposition 7 jours sur 7 », détaille le directeur. Ce niveau de proximité est aujourd’hui l’atout principal qui démarque ETC de sa concurrence.

 

Il explique également l’importance de l’accompagnement au travers de formations culturelles, car « connaître une langue ne suffit pas à communiquer efficacement. Comprendre l’autre et sa culture est primordial lors de négociations. Pour être efficace, il faut savoir décrypter les subtilités. Les entreprises en prennent peu à peu conscience ». « En France comme en Chine ou ailleurs, c’est toujours un salarié d’ETC que le client aura au bout du fil », ajoute Éric Castelain. Pour maintenir ses exigences en termes de qualité, l’entreprise tient à mettre en œuvre ses propres prestations. « En ce qui concerne les formations linguistiques, nous intervenons nous-mêmes sur l’ensemble du territoire national, contrairement à beaucoup de sociétés de ce secteur. Ce sont toujours nos propres compétences qui sont en jeu, ce qui permet de mieux connaître et mieux comprendre les besoins du client », insiste-t-il. Pour la traduction, les experts d’ETC ont de solides expériences et vivent souvent à l’étranger, car « être au sein d’une culture est indispen-sable pour maîtriser ses évolutions linguistiques, surtout quand les mutations sont constantes et rapides comme en Inde, en Russie ou en Chine ». Déjà très implanté dans la moitié est de la France, le groupe veut aujourd’hui s’étendre à l’Ouest. Depuis mai 2007, il est représenté à Bordeaux. Une ouverture est prévue prochainement en Touraine et à Toulouse. À l’international, d’autres projets vont voir le jour : Moscou et Saratov pour la Russie, Bangalore et Dehli pour l’Inde. En Chine, ETC explore désormais l’intérieur du pays, en fort développement.