Foncières – Un développement maîtrisé et ciblé

54
La liquidité des sociétés immobilières cotées s’est étoffée en 2005, malgré un phénomène de concentration intervenu dans le secteur. Selon les analystes, plusieurs facteurs expliquent les performances de ces dernières années : baisse des taux, modification du régime fiscal, opérations de rapprochement… Étude de cas avec Icade Foncière des Pimonts, cotée sur le marché Eurolist.

Société foncière spécialisée dans les actifs immobiliers de bureaux et les surfaces commerciales, Icade Foncière des Pimonts se situe au 10e rang des foncières françaises cotées en terme de capitalisation boursière. Explications et exposé des perspectives par Gilles Reinbold, administrateur et président-directeur général de la société.

Commerce International : Comment a évolué l’activité d’Icade Foncière des Pimonts depuis sa création ?
Gilles Reinbold, PDG de Icade Foncière des Pimonts : « Une longue histoire précède Icade Foncière des Pimonts. À la fin du XIXe siècle, une société spécialisée dans la faïencerie constitue un patrimoine foncier et immobilier. Un siècle plus tard, les deux activités se séparent : la Financière des Pimonts, cotée à la Bourse de Lille, naît en 1988 pour devenir en 1991 la Foncière des Pimonts. Depuis lors, la société a renforcé ses fonds propres, grâce à des émissions d’obligations remboursables en action, et a poursuivi ses acquisitions d’immeubles. En 2004, le groupe Icade, développeur immobilier de la Caisse des Dépôts, achève l’acquisition de la foncière, amorcée en 1989, ceci afin de renforcer sa position dans le secteur tertiaire. Aujourd’hui, le portefeuille immobilier d’Icade Foncière des Pimonts porte sur une surface de 128 704 m2 en quote-part du groupe, pour une valeur économique d’actifs de 745 millions d’euros. Son patrimoine locatif est ciblé haut de gamme, dans les principaux quartiers tertiaires dynamiques : Quartier Central des Affaires de Paris, La Défense et la petite couronne. Nous sommes cotés sur le marché Eurolist et dotés d’une capitalisation boursière de 260,1 millions d’euros (décembre 2004, ndlr) ».

C.I. : Parmi d’autres évolutions positives, Icade Foncière des Pimonts a vu ses résultats nets comptables augmenter de 23,4 millions d’euros en 2004. À quoi attribuez-vous ces avancées ?
G.R.: « Depuis 2003, des programmes d’investissements importants se sont mis en place, comme la prise de participation dans la tour Initiale Défense, l’acquisition de l’immeuble Seine A4B situé dans le 13e arrondissement et de l’ex-siège social de Canal+, aujourd’hui réhabilité et reloué. La Foncière des Pimonts possédait les financements nécessaires et a donc parié sur la valorisation de l’immobilier tertiaire parisien dans le Quartier Central des Affaires et à La Défense (quartiers investis dès 1991 par la foncière, ndlr), tout en conservant sa politique d’acquisition d’actifs immobiliers et d’arbitrage. En outre, l’option du régime fiscal ouvert aux sociétés d’investissements immobiliers cotées (SIIC) a offert à la société un cadre favorable à la stratégie dynamique de gestion des actifs que nous avons mise en place. Le résultat 2004, établi en forte hausse, est en partie dû à ce régime, qui a permis une diminution de la charge d’impôts. En juillet dernier, Icade a acquis la totalité de la participation des sociétés Médéric Prévoyance et Auxia Immobilier dans notre capital (19,9 %). L’objectif, avec des opérations telles que celle-ci, est de s’assurer le soutien d’actionnaires aux très grandes capacités d’investissement ».

C.I.: Comment Icade Foncière des Pimonts envisage-t-elle l’avenir ?
G.R.: « L’objectif majeur de notre société est d’assurer sa croissance en termes de patrimoine géré et de résultats par action. Stratégiquement, elle s’orientera vers une démarche aussi innovante que possible, en se positionnant sur des actifs à potentiel et permettant d’assurer aux actionnaires un bon rendement. L’utilisation du régime SIIC II consistera également une priorité. Nous aurons ainsi la possibilité de mettre en place de nouveaux accords de partenariat, à l’image de celui conclu avec le Groupe Mr Bricolage en juin 2005. Jusqu’à récemment, Icade Foncière des Pimonts était perçue par le marché comme un simple portefeuille d’actifs ; son activité était gérée par un asset manager. Aujourd’hui, nous disposons de capacités de gestion internes et le marché nous apprécie comme une véritable société immobilière qui créé de la valeur en achetant, cédant et gérant son patrimoine de façon autonome et efficace ».