Fonds spécifiques: pour jouer gagnant gagnant

56
À la fois outil de fidélisation, de motivation et instrument d’épargne performant pour les salariés, l’épargne salariale, fortement encouragée par le Gouvernement, offre de nouvelles perspectives pour dynamiser la politique sociale et salariale de l’entreprise. Le point avec les spécialistes du Crédit du Nord : Anne Kochanski, directrice du marché des Entreprises et des Institutionnels et Jean-François Dornier, directeur de l’Épargne Salariale.

Les avantages sont nombreux et applicables à tous, salariés et dirigeants. Mais encore faut-il le savoir. En effet, selon Jean-François Dornier, il reste encore beaucoup à faire en matière de communication sur ces dispositifs qui permettent de partager les fruits de la croissance d’une entreprise. « Le frein étant simplement lié à la méconnaissance du produit. Cela étant, on relève toutefois un niveau d’équipement croissant dans toutes les tailles d’entreprises (voir tableau) et l’on estime que d’ici une dizaine d’années, 30 à 50 % des entreprises seront équipées d’un dispositif d’épargne salariale. Nous avons lancé une dynamique qui n’est pas prête de s’arrêter. »

 

Un accompagnement de tous les instants
Longtemps restée le privilège des grands comptes, l’épargne salariale se démocratise largement aujourd’hui en proposant aux PME PMI mais aussi aux professions libérales et aux TPE (très petites entreprises) la possibilité d’optimiser leurs charges grâce à un large choix de dispositifs offerts par la loi :

 

La participation (obligation légale pour les entreprises de plus de 50 salariés). Il s’agit de distribuer aux salariés une partie des bénéfices – nets d’impôts – réalisés par l’entreprise. Les primes sont indisponibles pendant 5 ans sauf cas de déblocage anticipé. Le montant de la participation est déductible du bénéfice net imposable.

 

L’intéressement permet d’associer directement les salariés à l’amélioration de la rentabilité et de la productivité de l’entreprise. Les primes versées sont déductibles du bénéfice imposable de l’entreprise et, pour les salariés, elles peuvent être versées dans un PEE (plan d’épargne entreprise), un PEI (plan d’épargne interentreprise) ou un plan d’épargne retraite collectif (PERCO). Elles peuvent en outre bénéficier de l’éventuel abondement de l’entreprise.

 

« Quel que soit le choix de l’entreprise, le Groupe Crédit du Nord accompagne l’entreprise dans la durée par une très forte présence terrain avec un expert par région, souligne Anne Kochanski. Cela se traduit notamment par une aide à la mise en place des accords et par une formation spécifique de la direction et des salariés. Par ailleurs, un gestionnaire dédié devient l’unique interlocuteur pour le traitement administratif et le suivi de toutes les opérations de l’entreprise. Anne Kochanski ajoute que l’entreprise bénéficie de reportings réguliers pour suivre les opérations, de guides trimestriels et des rapports de gestion pour suivre les performances des fonds ainsi que d’un site Internet pour gérer le dispositif de l’épargne salariale. « Pour les salariés, les services du Crédit du Nord communiquent au travers de relevés d’opérations et de relevés annuels, sans oublier la plateforme téléphonique pour répondre à toutes les questions. »

 

L’offre de fonds spécifique Crédit du Nord
« Les fonds offrent beaucoup de souplesse aux salariés qui souhaitent gérer eux-mêmes leur épargne en fonction de leurs objectifs personnels et du niveau de risques qu’ils sont prêts à engager », relève Jean-François Dornier. Ainsi, l’offre Crédit du Nord est constituée de la gamme multi-entreprises Étoile avec 6 fonds Profilés (Étoile Sélection Sécurité, Étoile Sélection Prudence, Étoile Sélection Équilibre, Étoile Sélection Dynamique, Étoile Sélection Offensive et Étoile Sélection Actions) et 2 fonds spécialisés (Étoile Sélection développement durable et Étoile Sélection Multi Gestion).