Gestion: le « low-cost » au service aux entreprises?

6

Arthur Profits_juil07

Les PME n’ont pas toujours les ressources suffisantes pour disposer en interne des compétences et du temps qu’il leur faudrait dégager pour gagner en efficacité. C’est pourquoi, Arthur Profits, une toute jeune société de services, leur propose de les accompagner dans cette quête à travers une offre « low cost » construite autour de plusieurs types de prestations. C’est ainsi qu’elle s’est par exemple spécialisée dans la création de logos et de sites Internet. « L’idée consiste à proposer aux PME une prestation qui leur permet de disposer à moindre frais d’un outil de communication professionnel, efficace et adapté », annonce Paul Camicas, cogérant de la société. De la même manière, pour les aider à mieux gérer leur activité, Arthur Profits leur propose un package de services de gestion qui leur permet d’identifier facilement leurs foyers de pertes ou de fortes marges. « Grâce à ces indicateurs que nous leur fournissons, les dirigeants peuvent ainsi, chaque mois, connaître l’évolution de leurs marges par produit ou service, par lieu géographique ou par vendeur… et ainsi ajuster leurs décisions sur la base de résultats mensuels réels », assure Paul Camicas. Au-delà de ces indicateurs, Arthur Profits est aussi en mesure de leur fournir des prévisionnels d’activité à trois mois et des prévisionnels de trésorerie. « Des outils importants pour les dirigeants de PME, puisqu’ils gagnent, avec eux, en visibilité, et donc en tranquillité d’esprit », lance Paul Camicas. En revanche, Arthur Profits ne dispense aucun conseil, qu’elle délègue néanmoins au réseau d’experts comptables Gere, qui devrait rapidement compter une vingtaine de membres répartis sur l’ensemble du territoire national.

 

Travail au comptant
Le succès d’Arthur Profits repose sur le niveau de prix de ses services qu’il parvient à contenir grâce à son modèle de production. La société n’entretient ainsi aucun réseau commercial, sa communication se limite à Internet et, à l’exception de la création elle-même, tous ses processus sont automatisés. « Les clients nous contactent sur Internet et les commandes se font en ligne tout comme d’ailleurs l’élaboration du cahier des charges », explique Paul Camicas, qui précise que la société travaille au comptant, c’est-à-dire qu’elle n’exécute ses commandes qu’après avoir été payée. « Ainsi nous éliminons tous les frais liés à la relance des impayés », ajoute Paul Camicas. Ce business modèle permet à Arthur Profits de se distinguer très nettement des nombreux concurrents qui lui disputent ces créneaux. « Nous avons l’un des meilleurs rapports qualité-prix du marché. D’ailleurs, le taux de satisfaction de nos clients est d’environ 97 % », affirme Paul Camicas. Une performance qu’il peut mesurer facilement en raison de l’engagement pris par la société de rembourser ses clients sur simple demande. Le développement d’Arthur Profits ne fait que commencer. La société entend en effet élargir prochainement son offre à la maîtrise des charges, et même sortir son activité du territoire national. Son système fondé sur la prestation à distance lui permet effectivement d’envisager d’exporter facilement son savoir-faire.