Goodyear renforce sa stratégie basée sur l’innovation

28

ngénieur en aéronautique diplômé de l’Université de Liège, Jean-Pierre Jeusette, 50 ans, a
débuté sa carrière dans le secteur de la recherche en aéronautique-aérospatiale sur les simulations et calculs par ordinateur. Il rejoint le GIC*L en 1989 en tant qu’ingénieur au département des calculs. Il occupe par la suite les postes de responsable du département Computational Mechanics (2000), responsable du département Tyre Vehicle Engineering Technology (2003) et directeur de Tyre Technology pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique. Depuis le 1er juin 2011, il est le nouveau directeur général du GIC*L.

 

Commerce International : Pouvez-vous présenter brièvement le GIC*L ?

Jean-Pierre Jeusette : « Le GIC*L est le centre de recherche et de développement en technologie pneumatique Goodyear le plus important en dehors des États-Unis. Inauguré en 1957, il a pris sa dénomination définitive en 2009, auparavant il s’appelait Goodyear Technical Centre Luxembourg (GTC*L). Le centre d’innovation emploie près de 1 000 scientifiques, ingénieurs et techniciens dont la mission est d’innover, tant en termes de pneumatiques tourisme, camionnettes, poids lourds et agricoles pour les marchés européens, moyen-orientaux, africains, asiatiques et australiens qu’en termes de recherche fondamentale et de nouvelles technologies, pour apporter toujours plus de confort, sécurité et performance à nos clients. Nous disposons également de deux circuits d’essais : le premier à Colmar-Berg (Luxembourg) et le second à Mireval (France) qui a été inauguré en 1984. L’innovation est primordiale pour le groupe Goodyear, qui a consacré 1,8 % de son chiffre d’affaires en R&D l’année dernière. »

 

Comment fonctionnent vos équipes de travail ?

J.-P. J. : « Nous travaillons sur une dizaine de grands projets technologiques ; chacun d’entre eux est piloté par un chef de projet. Ils portent sur les performances des pneumatiques sur sol mouillé, sur sol sec, sur boue, sur herbe, en conditions hivernales (neige et verglas), sur la réduction de la résistance au roulement, l’augmentation du kilométrage ou encore les solutions de mobilité, comme le pneu anti-crevaison (RunOnFlat). Si nous sommes depuis toujours intégrés à un groupe international, il faut reconnaître que nous étions, dans le passé, trop focalisés en interne. Aujourd’hui, nous avons de multiples connexions avec des centres technologiques, universités ou grandes écoles à travers le monde : États-Unis, Europe, Chine, Inde, Russie… Avec eux, nous avons lancé les “External Science & Technology Programs” pour développer les nouvelles technologies qui seront utilisées dans nos nouveaux produits. »

 

Travaillez-vous pour l’ensemble des marques du groupe ?

J.-P. J. : « Oui, et il faut préciser à ce sujet que Goodyear est le seul fabricant de pneumatiques au monde à proposer une gamme aussi complète de produits avec deux marques premium (Goodyear, Dunlop), moyenne gamme (Fulda, Sava) et entrée de gamme (Debica). Les produits des différentes marques sont développés dans l’esprit d’une réduction de la résistance au roulement et de la protection de l’environnement. Le positionnement des deux marques premium est cependant distinct. Goodyear est destinée aux conducteurs privi-légiant la sécurité, le confort et le bon comportement au freinage sur sol mouillé. Dunlop s’adresse plutôt aux passionnés d’automobile privilégiant une conduite sportive avec une sécurité maximale. Cette dernière réussit, par exemple, très bien en Allemagne, pays où il y a peu de limitations de vitesse. L’objectif, encore une fois, est de lancer efficacement sur le marché un flux continu de produits dans toutes les marques, pour tous les segments et pour les différentes saisons de l’année. Nous travaillons aujourd’hui sur les produits que vous verrez d’ici 1 à 5 ans et les concepts qui verront le jour au-delà de 5 ans. »

 

Quels sont les moteurs de l’innovation pour Goodyear ?

J.-P. J. : « En amont, il y a les idées : les études de marché nous montrent que les consommateurs souhaitent davantage de sécurité. Nous réfléchissons donc aux moyens à mettre en œuvre pour l’améliorer. De plus, l’Union européenne élabore de nouvelles lois pour augmenter la sécurité et protéger l’environnement. Il faut savoir, par exemple, que 20 % des pertes d’énergie d’un véhicule proviennent de la résistance au roulement des pneumatiques. Les défis technologiques que nous devons relever sont donc d’une importance capitale et nous sommes très fiers de contribuer à améliorer de la sécurité routière et à étendre la mobilité des automobilistes. »

 

En termes de législation communautaire, qu’est-ce qui va changer le 1er novembre 2012 ?

J.-P. J. : « Cette date correspondra à l’entrée en vigueur de la loi sur le nouvel étiquetage. Tous les pneumatiques produits à partir du mois de juillet 2012 devront obligatoirement arborer le nouvel étiquetage, dont le but est d’orienter le grand public vers des pneumatiques plus sûrs et plus économiques en carburant. Il renseignera le consommateur sur les performances d’adhérence du pneumatique sur sol mouillé, sur ses bruits de roulement externes et sur sa résistance au roulement. Comme pour les appareils électroménagers, les critères sont notés de la lettre A à la lettre G. Nous accueillons très positivement cette nouvelle loi, car cet étiquetage permettra au consommateur de comparer les performances des pneumatiques et ainsi de mieux faire son choix. Le 1er novembre 2012 marquera aussi le début de l’obligation pour les véhicules d’avoir un capteur de pression des pneumatiques avec l’indicateur sur le tableau de bord. »

 

Quels sont les produits phares de Goodyear aujourd’hui ?

J.-P. J. : « Ils sont extrêmement nombreux, mais je retiens notamment le Goodyear RunOnFlat et le Goodyear EfficientGrip. La dernière génération du RunOnFlat a été lancée il y a trois ans ; comme son nom l’indique, c’est un pneumatique à roulage à plat qui offre de nombreux avantages pour les automobilistes et pour l’environnement. Il permet notamment au conducteur de rouler après une crevaison, même avec un pneu à pression zéro, pendant au moins 80 km à 80 km/h maximum. C’est plus de sécurité et de mobilité, l’automobiliste n’est plus arrêté dans son déplacement. L’EfficientGrip a été mis au point par les ingénieurs de Goodyear et lancé il y a deux ans. Ce “pneu vert”, dont les performances en termes de sécurité ont été confirmées par les essais du TÜV SÜD Automotive, permet de réduire la résistance au roulement de 13 % par rapport à quatre autres pneus leaders du marché (test TÜV SÜD Automotive en mars 2009), la consommation de carburant de 1,9 %, et d’augmenter sa durée de vie de 8 %. Cette année, nous avons lancé le Goodyear Eagle F1 Asymmetric 2, pneu été ultra-hautes performances, qui rencontre beaucoup de succès. En pneu hiver, les nouveaux Goodyear UltraGrip8 et Dunlop WinterSport4D sont déjà disponibles pour la saison prochaine. »

 

De plus amples informations sont disponibles sur le site Internet : www.goodyear.com.