Grant Thornton DI Finances propose une direction financière optimisée

25

grant_nov09

Il est possible de diviser le marché du management de transition en trois grandes catégories. Il y a tout d’abord les indépendants (la moitié du marché), qui démarchent directement les entreprises et les fonds d’investissement, proposant des tarifs souvent attractifs, mais sans encadrement ni filet de secours pour le client en cas d’échec. Ensuite, les sociétés d’Interim Management (30 % du marché) peuvent présenter plusieurs CV à leurs clients, mais ces derniers doivent se charger eux-mêmes de l’encadrement et s’assurer de la bonne réalisation de la mission. Enfin, les cabinets de conseil (20 % du marché) disposent de consultants spécialisés capables de répondre à des problématiques techniques bien spécifiques liées à certains aspects de la direction financière. Bien que catégorisable dans cette dernière rubrique, Grant Thornton se démarque du reste du marché en étant le seul acteur à proposer une offre intégrée de direction financière opérationnelle de transition avec des directeurs financiers salariés expérimentés disposant de méthodologies à haute valeur ajoutée spécialement formés aux situations complexes de transition, encadrés par un associé et accompagnés par toutes les offres du groupe. Cette offre est disponible via sa filiale Grant Thornton DI Finances.

 

Fondé il y a dix ans pour répondre à une demande forte des fonds d’investissements, DI Finances a été repris par Grant Thornton fin 2006. Grant Thornton DI Finances, avec déjà plus de 500 missions réalisées, réunit quinze directeurs financiers expérimentés, dont la moitié affiche au moins cinq ans d’ancienneté chez Grant Thornton DI Finances. Avec en moyenne plus de cinquante missions réalisées par an, dont 30 % à l’étranger, Grant Thornton DI Finances poursuit sa progression. « Avant la crise, les fonds d’investissements prescrivaient Grant Thornton DI Finances auprès des dirigeants de leurs participations, ce qui représentait une grande majorité de nos missions. Aujourd’hui, la proportion de missions acquises par des contacts directs avec les grands groupes et PME-PMI est en forte augmentation, ce qui nous permet d’équilibrer notre volant de prescripteurs », explique Jacques-Édouard Nouveau, directeur général de Grant Thornton DI Finances, lui-même ancien directeur financier de grands groupes. L’expertise de la société est reconnue et lui a déjà permis de travailler pour de prestigieuses sociétés, cotées ou non, dans différents secteurs d’activité allant de l’industrie à l’aéronautique en passant par les services et la grande distribution, et le secteur immobilier notamment. Concrètement, Grant Thornton DI Finances accompagne depuis déjà 10 ans les entreprises dans des moments importants de leur développement.

 

Il peut s’agir de croissance externe, de réorganisation des départements administratifs et financiers, de la naissance d’un spin off, d’une crise grave, de la structuration d’une direction financière, d’une start-up, d’une croissance forte, de la création de filiales d’un groupe international ou encore de la modification de la structure de capital. Mais ce qui démarque particulièrement l’offre Grant Thornton DI Finances de ses concurrents, c’est bien le travail en binôme et ses process rigoureux en matière de risk management. Un directeur financier expert® (DFE) ne sera jamais seul sur une mission, un associé l’accompagnera tout au long du processus, du diagnostic à la remise du rapport de fin de mission, en contact régulier avec le DFE, le dirigeant de l’entreprise et ses actionnaires. Il sera le garant de la bonne réussite et du déroulé optimal de la mission. La société a également su répondre aux exigences de la crise et aux limites budgétaires des entreprises en développant le management de transition en temps partagé. Grant Thornton DI Finances développe également ses activités à l’international, comme le souligne son directeur général : « Nous avons actuellement plus d’un tiers de nos missions qui se déroulent soit aux États-Unis, en République tchèque, au Maroc ou en Allemagne pour le compte de groupes français ou étrangers qui rencontrent des problèmes de ressources ponctuels pour des situations complexes. »