Immobilier – Des réalisations clefs en main

21
En réalisant 52 % de son activité avec l’immobilier d’entreprises et 48 % avec le logement et les locaux résidentiels, Bouygues Immobilier, l’un des six métiers du groupe Bouygues, se définit comme un promoteur multi-spécialiste toujours à l’écoute de ses clients. Éric Mazoyer, directeur général Immobilier d’entreprises Île-de-France et Commerces, nous livre sa conception de l’immobilier « clefs en main ».

Avec 840 collaborateurs répartis dans 5 pays et en France 20 implantations  regroupées en 7 directions régionales, Bouygues Immobilier s’applique à identifier les tendances et les nouvelles attentes des entreprises au travers des évolutions de leur organisation et de leurs modes de travail. En spécialiste du bâtiment, dont le creuset historique demeure l’Île-de-France, Bouygues Immobilier entend améliorer le cadre de vie de ses utilisateurs en créant des espaces d’habitation, de travail ou de commerce en harmonie avec l’environnement. « L’objectif étant d’apporter la meilleure réponse globale aux attentes de nos clients en termes de localisation, de produits et de services », souligne Éric Mazoyer.

Une grande faculté d’adaptation
Toutefois, il ne peut y avoir de bonne réponse sans véritable projet architectural, élément essentiel pour l’occupant, mais aussi pour le piéton, le voisin et, bien-sûr, l’élu. Une réalisation réussie valorise l’image et le capital culturel d’une entreprise. C’est effectivement la façade du siège ou des locaux d’activités qui permettront de transmettre le premier message de la société. Clairement positionné, l’immeuble devient ainsi un facteur clef des codes d’une entreprise.
« D’un immeuble de 10 000 m2 jusqu’à Cœur Défense offrant plus de 200 000 m2, notre valeur ajoutée réside dans notre capacité à concevoir des produits parfaitement adaptés aux sites et aux marchés », explique Éric Mazoyer avant de souligner : « Par ailleurs, toutes nos réalisations s’inscrivent dans une démarche de durabilité, y compris lorsqu’il s’agit de concevoir le process de distribution intérieure. L’immobilier étant le deuxième poste d’une entreprise après les salaires, nous nous devons d’étudier une rationalisation économique optimale du coût du poste de travail. En effet, très attentifs au confort de vie et de travail, nous œuvrons pour proposer des aménagements intérieurs aussi agréables et fonctionnels que possible. Il s’agit en quelque sorte de réalisations sur mesure, livrées clefs en main. »

Les centres villes et les entrées des villes…
Disposant d’une grande expérience de la restructuration urbaine, les collaborateurs de Bouygues Immobilier participent également à la revalorisation des centres et des entrées des villes. En centre ville, par exemple, la priorité consiste à intégrer au mieux les réalisations dans un environnement existant, parfois classé, tout en apportant une nouvelle dynamique commerciale.
« Pour les entrées des villes, notre réponse est la création de grands centres commerciaux thématiques, indique Éric Mazoyer. C’est le cas de Farebersviller (Metz, Strasbourg) avec un centre de 58 000 m2 et le projet de Noisy-le-Grand, en région parisienne, entièrement dédié aux sports et loisirs sur le thème des sports d’hiver et doté notamment d’une piste de ski indoor. »
Les équipes de Bouygues Im­mo­bilier s’investissent également dans une logique de renforcement et de modernisation de l’offre des grands groupes hôteliers internationaux. Ici, le promoteur prend en charge l’ensemble des phases d’un projet, de la mise en œuvre jusqu’à la livraison. Parmi les plus récentes réalisations hôtelières, notons le Mariott à Roissy et le Park-Hyatt Paris-Vendôme, rue de la Paix, réalisation de 14 500 m2, ainsi que le luxueux projet de la Cour du Corbeau à Strasbourg.

Bouygues Immobilier en Europe
Bouygues Immobilier renforce sa présence en Europe avec une stratégie identique à celle menée en France. « Nous avons débuté nos premières implantations à l’étranger avec l’Espagne, il y a environ 13 ans, suivie de l’Allemagne, du Portugal il y a cinq ans, et de la Pologne où nous sommes implantés depuis deux ans. Parallèlement, nous prospectons activement en Belgique. » Au rythme – idéal – d’un pays tous les deux ans, Éric Mazoyer reconnaît que la Pologne représente un defi important pour Bouygues Immobilier.
Totalement implantées dans le tissu local et installées de manière pérenne, les équipes sont dans une logique de double culture, celle de Bouygues Immobilier et celle du pays d’implantation. « Nous veillons à ce que les équipes soient majoritairement constituées de collaborateurs originaires du pays où nous nous installons. »  Parfaitement autonomes, mais assurées d’un appui constant de la maison-mère française, les filiales bénéficient ainsi d’un interlocuteur unique. Quant aux clients, ils ont l’assurance de jouir d’un même niveau de service et de l’expérience acquise par les collaborateurs sur l’ensemble du réseau.