Iveco s’engage à fournir 350 bus « propres » au Kazakhstan

17
Signature%20iveco
IVECO Bus Kazakhstan autobus
Le Kazakhstan prépare son Exposition Universelle de 2017 sur le thème de « l’énergie du futur ». Dans ce cadre, les autorités du pays ont choisi Iveco pour moderniser leur flotte de véhicules de transport public. 350 bus du constructeur de véhicules industriels appartenant au groupe italo-américain CNH Industrial vont être livrés, labellisés Origine France Garantie. Le gouvernement français se porte garant.

 

 

C’est signé, depuis hier, entre Pierre Lahutte, responsable mondial des activités Car et Bus de CNH Industrial et Talgat Ardan, président d’Astana LRT, le réseau de bus de la capitale kazakh. 350 bus fonctionnant au gaz naturel pour 107 millions d’euros devraient être livrés à Astana, avec la caution du gouvernement français, en cas de défaillance. Pour l’entreprise Iveco, voilà une belle aubaine : cette commande représente plus de 350 emplois directs sur un an pour l’usine d’Annonay en Ardèche.

 

 

 

Ces bus seront mis en circulation à Astana, dans la capitale du Kazakhstan au cours de l’année. 

 

 

 

Origine France Garantie

 

Selon Bercy, Iveco Bus a été la seule entreprise à répondre à l’appel d’offre. Et pour cause. L’entreprise, leader européen en matière d’autobus propres fonctionnant au gaz naturel de ville depuis de nombreuses années avec près de 5000 autobus en service en Europe a déjà fait ses preuves. Elle fournira au Kazakhstan, indépendant de l’URSS depuis 1991, des  véhicules qui répondent à la norme Euro VI. Clairement, cette technologie Citelis se passe de filtres à particules et de tout additif grâce à un son procédé de combustion optimal dit stoechiométrique. Résultat : moins de bruit, moins de pollution, pour un produit labellisé Origine France Garantie.

 

 

L’Etat français garant de la commande

 

Pour les ministres de Bercy, Nicole Bricq et Pierre Moscovici, « ce succès prouve que les financements apportés par Bercy pour appuyer les exportations françaises sont pertinents et efficaces. Dans ce cas, ils se sont même révélés décisifs. Face à la concurrence, l’Etat met tout en œuvre pour que nos entreprises jouent à armes égale, avec l’appui essentiel du réseau des services économiques, en l’occurrence celui d’Astana. Dans la perspective de l’exposition universelle de 2017 qui se tiendra dans la capitale du Kazakhstan, plus de 30 milliards d’investissements sont prévus et nous avons la conviction que ce contrat en appellera d’autres. »