Jean-François Clédel, nouveau Président de la CCI Nouvelle-Aquitaine

93

Une élection pour un grand territoire

Avec ses 84 100 m2 de superficie, la zone que couvre la CCI Nouvelle-Aquitaine est la plus grande de France et compte 14 CCI Territoriales. Elle est l’échelon pertinent de la coordination des politiques publiques. La CCI Nouvelle Aquitaine s’installe d’ailleurs dans ses nouveaux locaux au 2, place de la Bourse à Bordeaux. Un « centralisme girondin » que dénonçait d’ailleurs le Charentais Daniel Braud, candidat en lice à la Présidence, et qui avait endossé le costume du candidat des territoires ruraux.

Une élection on ne peut plus serrée

Le discours de Mr Braud avait particulièrement séduit, ce qui explique le partage quasi égalitaire des voix des 83 membres votants, dont une seule d’entre elles a permis de signifier le vainqueur : Jean-François Clédel, Président du Medef de la Gironde et PDG du groupe girondin Ingeliance, désormais Président de la CCI Nouvelle-Aquitaine.

Dans la foulée ce sont 18 personnes qui ont été élues au bureau de la CCI Nouvelle-Aquitaine, institution dotée d’un budget global de 170 millions d’euros, qui emploie 1730 salariés.

Le nouveau Président, qui sera en poste jusqu’en 2012, a signifié avoir entendu le message porté par son concurrent et s’est permis de rappeler sa mission première est d’assurer un niveau de service comparable aux entreprises sur l’ensemble de ce vaste territoire :

« Rassembler pour renforcer la proximité et l’appui aux entreprises en mettant en valeur les atouts et la particularité de chaque territoire en lien avec les attentes des entrepreneurs d’aujourd’hui, telle est mon ambition. »

Il est également revenu sur les grandes thématiques au cœur des préoccupations pour dynamiser le tissu économique régional : l’international, le tourisme, la silver économie, l’économie verte, l’économie circulaire, la transformation digitale, l’appui des entreprises et la formation.

Retour sur le nouveau Président de la CCI Nouvelle Aquitaine

Jean-François Clédel n’en ai pas à sa première titularisation de président comme le prouve son parcours : président du Medef Gironde depuis 2011, président de l’UIMM Gironde-Landes entre 2005 et 2010, ancien président de l’Institut de cognitique de 2003 à 2010, il a aussi été conseiller prud’homal et réserviste pendant 10 ans dans l’armée.

Homme déterminé et convaincu, Jean-François Clédel s’est toujours battu pour la cause des chefs d’entreprise, porte-voix de 1150 adhérents d’une trentaine de branches professionnelles au sein du Medef Gironde.

Ce Lotois d’origine a toujours porté en lui la volonté de réussir dans le monde entrepreneurial :

« J’avais envie d’être chef d’entreprise très jeune, avant même d’être adolescent. Par goût pour la liberté d’action. »

Il commence cependant sa carrière en tant que salarié en 1981, après ses études d’ingénieur à l’Université de technologie de Compiègne. Lorsqu’en 1998 la société d’ingénierie électrique Altep qui l’emploi alors dépose le bilan, il décide de la reprendre et commence avec 8 salariés à Angoulême, et c’est à ce moment là qu’il décide d’intégrer le Medef.

En 1999 il rachète une petite société parisienne et en 2000 EMI, un sous-traitant de Dassault. Petit à petit se crée le groupe Ingeliance, une ETI de 530 salariés avec comme  clients Dassault, Safran ou encore DNCS, et pour un chiffre d’affaires d’environ 28 millions d’euros.

Avec un tel parcours, Mr Clédel assume ses recommandations pour améliorer le tissu entrepreneurial français : l’abaissement des charges qui pèsent sur les sociétés et nuisent à leur compétitivité et rendre le droit du travail plus flexible afin de créer des emplois.

Espérons que son engagement et ses nouvelles responsabilités lui permettront d’influencer les pouvoirs publics et le nouveau Président de la République pour aller dans ce sens, et lui permettre d’avoir de bonnes cartes en mains pour représenter la CCI Nouvelle Aquitaine.

commerce international, actu-cci.com.