Karine Szenberg, JPMorgan Asset Management: « Le temps de la recherche de surperformance est terminé »

23
Dans un contexte de volatilité extrême, les investisseurs sont avant tout à la recherche de transparence et de placements sécurisés. JPMorgan Asset Management propose des investissements monétaires capables d’offrir à long terme des rendements positifs et sûrs.

 

JPMorgan_mars09

L’heure est à l’extrême volatilité. Sur les marchés, certains parlent même d’hyper-volatilité, tandis que le célèbre multimilliardaire Warren Buffett ne cesse de répéter l’une de ses phrases favorites qui l’ont rendu célèbre : « N’oubliez jamais que les marchés sont maniaco-dépressifs ». Dans ce contexte, quelle attitude adopter et quels types d’investissement choisir ? Et avec quelle prise de risque ? « Nous vivons un moment particulier où tous les investisseurs réclament avant tout de la sécurité et de la transparence », estime Karine Szenberg, directrice générale de la succursale parisienne de JPMorgan Asset Management. « Le temps de la recherche de surperformance est terminé ; les clients désormais veulent que l’on pilote leur risque d’exposition. Ils veulent aussi comprendre les produits qui composent chaque ligne de leur portefeuille et sont attentifs à la façon dont sont conçus nos fonds ».

 

Dans ce nouveau paysage, nul doute que JPMorgan, de par sa notoriété et sa solidité, est, plus que d’autres institutions financières, capable de susciter la confiance d’investisseurs en capacité de se projeter dans un horizon de 4-5 ans. La preuve de cette confiance : d’août à fin décembre 2008, les encours sur les fonds monétaires notés AAA de la banque se sont accrus de 46 %, soit une part de marché mondiale désormais de 30 %. L’un des atouts majeurs de JPMorgan AM résulte de la taille des fonds qu’elle gère. « Nous avons la taille suffisante pour absorber les mouvements d’entrée et de sortie inévitables de nos souscripteurs », explique Karine Szenberg. De fait, les gestionnaires de la banque américaine, dont les fonds maison sont libellés dans la plupart des devises importantes de la planète, conseillent aux investisseurs de rester sur des valeurs monétaires sans prendre de risques inconsidérés. Finis donc les produits « dynamiques » et place aux produits sécurisés et permettant de libérer de la liquidité au jour le jour.

 

Avec le massacre de certaines valeurs, des opportunités sont aussi à saisir, notamment sur certaines valeurs américaines, fortement dépréciées, mais aux dividendes conséquents. Sur un autre segment, JPMorgan AM a conçu un fonds de performance absolue permettant une gestion pilotée du risque. Baptisé JPM Highbridge Statistical Market Neutral Fund, ce fonds repose sur un modèle d’arbitrage statistique et vise à générer des rendements à long terme positifs et décorrélés de l’évolution de leur univers d’investissement. Parfaitement adapté à un contexte de volatilité extrême, ce produit a dégagé un rendement de + 12,7 % sur l’année 2008. Dans le même esprit, la banque préconise les classes d’actifs réels, c’est-à-dire des fonds qui investissent en direct dans des infrastructures (autoroutes à péage, traitement des eaux…), ainsi que dans l’immobilier américain. « Nous organisons pour nos clients institutionnels des séminaires sur ces fonds qui ne sont pas disponibles directement au grand public, et le message est bien compris ». Dont acte !

 

JPMorgan, un géant de la gestion d’actifs
Présente en France depuis 1868, JPMorgan est la plus française des banques américaines. Installée place Vendôme depuis 1916, elle y abrite les métiers de banque d’investissement, de gestion de fortune, de trésorerie et de services titres, et la distribution des Organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) du groupe. Au total, ce sont 10 fonds communs de placement de droit français et 130 compartiments de Sicav luxembourgeoises qui sont proposées par JPMorgan AM à une clientèle composée à la fois d’institutionnels, de banques privées et de fonds de fonds ainsi que de clients retail (conseils en gestion de patrimoine immobilier, banques de détail). Au plan mondial, JPMorgan AM est, avec un encours de 814 milliards d’euros au 31 décembre 2008, l’un des plus grands gestionnaires d’actifs et emploie 6 595 employés, dont 693 professionnels de l’investissement, avec un réseau d’implantation dans 40 villes, dont New York, Londres, Hong Kong et Tokyo.