La banque Afrasia veut être une passerelle entre Asie et Afrique

29
W1siziisijiwmtivmdcvmtivmtbfmtjfmjffntm5x2zpbguixsxbinailcj0ahvtyiisiji3mhgxmdawpijdxq
L’institution bancaire mauricienne AfrAsia Bank offre une gamme complète de services financiers à destination des entreprises et des investisseurs tournés vers les marchés africain et asiatique.

« Un centre financier international émergent qui voit transiter des flux d’échanges et d’investissements en croissance constante vers le monde entier. » C’est ainsi que Kamben Padayachy, directeur général d’AfrAsia Bank, décrit l’île Maurice. Les nombreux atouts que ce territoire a développés en ont fait en une véritable passerelle entre l’Afrique et l’Asie, deux continents riches d’opportunités économiques. Dans ce contexte, l’institution bancaire implantée sur l’île développe une offre double qui rencontre un franc succès. AfrAsia Bank propose un panel de solutions d’accompagnement aux entreprises et une offre étoffée en matière de gestion privée. L’un de ces atouts est la simplicité d’accès aux services, tant pour la clientèle entreprises que pour les clients intéressés par de la gestion de fortune.

 

L’offre bancaire inclut des transactions multidevise facilitées, des placements attractifs de différentes natures, une gestion complète à distance accessible via Internet et modernisée en permanence. « Nous proposons aux entreprises qui investissent au sein de la SADC (Southern African Development community) des solutions de financement, un conseil de proximité pour permettre de déterminer au mieux les besoins, la mise en relation avec des partenaires, un accompagnement pour des opérations de restructuration ou de fusions acquisitions… », énumère Kamben Padayachy.

 

En matière de gestion privée, la banque propose un vaste panel de produits : épargne et d’investissements sécurisants ou placements plus risqués. « Grâce à notre fournisseur de produits financiers Axys Capital Management, nous sommes en mesure de proposer à nos clients de nombreuses possibilités d’investissement issues de multiples places financières et un mode de gestion adapté aux attentes », souligne le directeur. Les investisseurs ont accès à des opportunités particulières, comme des produits structurés comportant un certain risque, tout en bénéficiant de capitaux garantis. Ils offrent de multiples avantages comme des facilités de services pour les cartes de crédit internationales.

 

Une grande partie de la clientèle d’AfrAsia Bank est composée d’institutionnels et d’entreprises. Ces sociétés sont généralement des entreprises de grande envergure parmi les 100 principales organisations de l’île Maurice et de sa région, et des multinationales qui utilisent l’île comme une plate-forme pour investir à l’international. « Nombre d’entre elles souhaitent profiter du contexte réglementaire mauricien comme d’un outil avantageux permettant de mieux exécuter leurs investissements à l’étranger », précise Kamben Padayachy. L’île Maurice offre un cadre attractif pour les investisseurs, c’est pourquoi le territoire s’affirme de plus en plus comme un centre financier international de référence.

 

Le pays est membre de la SADC et du COMESA (Common Market for Eastern and Southern Africa), des organisations internationales qui cherchent à promouvoir et faciliter les échanges inter-États et qui ont déjà signé de nombreux accords pour limiter les contraintes de taxe. Maurice présente d’autres avantages : haut niveau de formation des employés, pratique de plusieurs langues (notamment le français et l’anglais), environnement légal, politique et socio-économique d’une grande stabilité, économie diversifiée et régime fiscal très compétitif. Le pays a signé 36 traités de non-double-imposition avec des États du monde entier, ce qui peut attirer les investisseurs étrangers.

 

« Pour répondre aux enjeux stratégiques de développement, nous nous sommes progressivement implantés en Afrique du Sud. Nous sommes notamment présents dans ce pays sous le nom de AfrAsia Corporate Finance (ACF), une enseigne spécialisée dans le conseil et les services relatifs aux fusions-acquisitions et aux diverses opérations de restructuration », indique Kamben Padayachy. Afrasia Bank a pour ambition de se placer au cœur du flux commercial entre l’Asie et l’Afrique. Après Johannesburg et Cape Town, l’établissement a récemment ouvert un nouveau bureau à Durban. « L’économie sud-africaine présente un grand potentiel. C’est une décision stratégique », poursuit-il.

 

Le directeur explique que « l’objectif de la banque est de faciliter les échanges et les flux d’investissement internationaux entre l’Afrique et l’Asie. L’île Maurice devient peu à peu un centre financier majeur de cette région du monde et nous sommes persuadés que de plus en plus de capitaux transiteront par ce territoire. Les services que nous déployons visent à soutenir cette dynamique. Nous disposons déjà d’une licence d’investisseur institutionnel étranger (Foreign Institutional Investor), délivré par le Securities and Exchange Board of India (SEBI), pour l’accompagnement des investissements sur les marchés indiens. » À l’avenir, AfrAsia Bank visera aussi bien l’Asie que l’Afrique, notamment l’Afrique subsaharienne, qui devrait connaîtra la croissance.