La CCI de Bourgogne en colère contre le gouvernement

7

Le 12 décembre dernier, l’Assemblée Nationale a autorisé un prélèvement de plus de 18 millions d’euros sur les ressources de la CCI de Bourgogne. De quoi mettre en colère les élus de la CCI et faire démissionner son président, Benoît de Charrette, de son engagement national à la réforme des CCI  !

Le 18 décembre dernier, les élus de la CCI de Bourgogne se sont réunis en Assemblée et ont voté à l’unanimité une motion dénonçant le caractère « punitif » et « violent » des dernières mesures de la Loi des Finances 2015.

En effet, en plus de ce prélèvement drastique, les ressources fiscales de la CCI vont être divisées par quatre en 2015.

Lors de cette Assemblée Générale, Benoît de Charrette a fait adopter le « Plan stratégique pour une adaptation des missions » avec une organisation territoriale autour de cinq programmes :

–         Création/ Reprise/Transmission

–         Appui aux entreprises

–         Formation/Emploi/Compétences

–         Information-Economique/Prospective/Territoire

–         International/Soutien export/Formalités.

 

Lors de cette assemblée, la question de fusion des CCI Bourgogne/Franche-Comté, suite au regroupement régional, a été abordée. Les élus souhaitent dès aujourd’hui préparer ce projet économique qui verra le jour en 2016.

 

commerce international, actu-cci.com.