La CCI de Haute-Corse accueille l’ambassadeur de Chine en France

28

En l’absence de Jean Dominici le président de la CCI de Bastia et de Haute-Corse, Pierre Orsini, président de la commission export de cette même institution qui a accueilli en fin de matinée du mercredi 15 février  2017, l’ambassadeur de Chine et le consul. Mr Orsini n’a pas manqué de rappeler que dans le cadre de ses relations professionnelles, il était « en relations d’affaires étroites avec des partenaires industriels chinois » et évoquer à ses deux invités « les multiples partenariats possibles et envisageables entre la Corse et la Chine ».Les atouts de l’Île de Beauté mis en avant

Pierre Orsini a insisté sur l’attraction que la Corse peut exercer dans les prochaines années à l’attention du public chinois :

« Ces dernières années, d’après l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT), la France est la deuxième destination pour les touristes chinois en dehors de l’Asie après les Etats-Unis. Et toujours selon l’OMT, le volume de déplacements internationaux des Chinois atteindrait 208 millions en 2020, à comparer aux 31 millions de 2005.
S’agissant de la Corse, qui veut non seulement défendre sa position sur la scène internationale, mais aussi accroître ses recettes touristiques et allonger ses saisons, l’enjeu ne porte pas que sur le nombre. »

Un espoir relayé par Christian Mantei, Directeur général d’Atout France :

« Le potentiel de croissance est très important car les Chinois sont intéressés par la France dans sa diversité. Au-delà des grands classiques comme Paris, Versailles ou les Châteaux de la Loire, les leviers ne manquent pas ici avec, bien sûr Napoléon, mais également la gastronomie, l’œnologie, et le patrimoine historique. »

Créer de nouveaux liens forts

Pierre Orsini a souligné la présence en Corse de FOSUN -le plus grand conglomérat privé de Chine continentale- à travers le Club Med (racheté en 2015 par FOSUN), exemple de coopération qui ne demande qu’à être développé, comme dans d’autres secteurs : ceux de l’agroalimentaire, des cosmétiques, de l’économie numérique ou du développement durable qui sont les fers de lance en matière d’export pour l’Île de Beauté.

« Sachez ainsi que nous sommes prêts à travailler en étroite coopération avec vos services au développement des liens humains et économiques gagnant-gagnant, selon vos propres principes, entre la Corse et la Chine, développement qui doit aussi bénéficier, je viens de l’indiquer, aux entreprises insulaires qui doivent également pouvoir, de leur côté, investir, négocier et vendre en Chine », telles sont les souhaits qu’a tenu à formuler Mr Orsini.

Cette rencontre pleine de promesses s’est conclue par une remise de médailles de la CCI, une distribution de présents et la signature du livre d’or, mais surtout l’ambassadeur de Chine en France, Mr Zhai Jun, a insisté sur le fait qu’au-delà d’une meilleure connaissance mutuelle, préambule nécessaire, cette visite pourrait déboucher sur de nouvelles pistes de coopération et d’échanges entre l’empire du milieu et l’Île.

commerce international, actu-cci.com.