Premier réseau entrepreneurial d’Ile-de-France

Le rôle des CCI est de stimuler l’énergie créatrice, l’innovation et tous les projets générateurs de croissance économique et d’emplois sur les territoires.

La CCI Paris Ile-de-France est un acteur majeur de la formation, elle prépare les collaborateurs à de nouveaux enjeux,  forme les talents de demain qui contribueront à la réussite de l’entreprise et la création d’emplois, à travers notamment 24 écoles en prise directe avec les besoins en compétences des entreprises.

La formation que délivre la CCI Paris Ile-de-France a profité à 32 000 jeunes dont plus de 14 000 en apprentissage, 30 000 adultes en formation continue pour un taux d’insertion dans l’emploi de 85%.

De plus, l’action de la CCI Paris Ile-de-France c’est 100 000 porteurs de projet guidés dans la création et le développement de leur entreprise, l’accompagnement de 200 000 entreprises, 10 000 entreprises conseillées et accompagnées à l’international et 35 clubs et réseaux d’entreprise.

Une baisse des ressources fiscales en continue

Cela fait déjà un certain temps que la CCI Paris Ile-de-France doit faire face à d’importantes difficultés budgétaires dues aux baisses successives de ses ressources décidées par l’Etat. En effet depuis 2012, la CCI enregistre une perte de ressources équivalente à 290 millions d’euros en 3 ans.

Dans cette tempête la CCI Paris Ile-de-France a fournit de gros efforts pour s’adapter à cette situation très inconfortable : restructuration de l’ensemble de la Chambre, suppression de 1000 postes en un an ayant conduit à un nombre considérable de licenciements,  réduction très lourde des charges de fonctionnement et diminution forte des investissements.

Des efforts remarqués par le préfet de la région Ile-de-France lors de la signature en septembre dernier d’une convention d’objectifs et de moyens entre l’Etat et la CCI Paris Ile-de-France.

Seulement avec ce nouveau projet de loi finance 2017, ce partenariat risque d’être déstabilisé et de restreindre fortement les capacités d’action et mission d’intérêt général de la CCI.

Un mandat sous le signe de la résistance pour le nouveau Président de la Chambre

Le nouveau Président de la CCI Paris, Mr Dominique Restino, n’a pas manqué de taper du poing sur la table lors de son discours d’investiture, il y a quelques semaines à peine, pour dénoncer cette baisse de ressources qui aura selon lui, « des impacts désastreux en termes économiques et sociaux ».

Selon Mr Restino toujours, ce manque de ressources « obligerait rapidement à fermer des sites et à déplacer des formations sur les territoires d’Ile-de-France où la Chambre possède d’autres locaux. Sachant qu’au moment où l’on ferme un site, il est quasiment impossible ensuite de les rouvrir. »

Dès lors la mobilisation s’engage : des bâches avec slogans dénonciateurs ont été disposées sur l’ensemble des façades des structures de la CCI Paris Ile-de-France (écoles, sièges, etc.). Une banderole est également accrochée sur le bâtiment de la Chambre, place de la Bourse à Paris.

Et Mr Restino ne compte pas en rester là. Il souhaite que toutes les personnes visées par ces réductions fassent entendre leur voix devant les députés et sénateurs : les entreprises, les élèves et parents d’élèves, les collaborateurs. « Chacun va pouvoir défendre auprès des parlementaires l’impérieuse nécessité de stopper cette spirale budgétaire » affirme-t-il.

Car trop c’est trop ! Après les efforts consentis dans une certaine discrétion et bienveillance, il est temps de dire stop à cette désarticulation programmée de la CCI Paris Ile-de-France, institution qui contribue largement à l’amélioration de l’économie entrepreneuriale régionale. Ce qui est loin d’être un luxe en ces périodes d’incertitude économique et de faible croissance.

 

commerce international, actu-cci.com.