La chambre de commerce du Canada publie ses Perspectives économiques 2010

10
Chaque fin d’année, la Chambre du Canada dresse le portrait économique du pays pour les mois à venir. Ses Perspectives économiques 2010 se veulent positives malgré un climat mondial encore morose.

ccicanada_fev10

Selon les auteurs du rapport, toutes les entreprises canadiennes devront réaliser des efforts particulièrement importants en 2010 – utilisation des nouvelles technologies, investissement en R&D ou réduction des coûts. Ils les encouragent aussi à s’intéresser davantage à l’Asie et l’Amérique latine, là où la croissance est la plus forte. « Il importe qu’elles comprennent que le monde de l’après-crise sera très différent de celui que nous connaissions avant la récession », estime la Chambre. Ce nouveau monde, le rapport en fait état, entre constats inquiétants et optimisme modéré. Si le FMI « prévoit que l’économie mondiale croîtra de 3,1 % en 2010 », rappelle-t-il, « la performance (…) varie énormément d’une région à l’autre. » Au Canada, où les exportateurs demeurent fortement dépendants des États-Unis (73 % des exportations de marchandises sont destinées au marché américain) et de l’Europe (9 % des exportations), le rythme de croissance se fera « modeste (2,6 % une année sur l’autre) en 2010, avant de s’accélérer pour atteindre 3,3 % en 2011 ».

 

Toutefois, la Chambre fait montre de prudence à l’énonciation de ces chiffres, précisant qu’ils « sont assujettis à des risques et des incertitudes inhérents très prévalents ». Elle craint une reprise trop lente aux États-Unis et « une vigueur imprévue du dollar canadien » qui « pourrait exercer un nouvel effet modérateur sur la croissance ». Les auteurs du document ne manquent pas de saluer les mesures de relance prises par le Canada qui se sont élevées à 25,2 milliards d’euros en 2009 et la décision des pays membres du G20 de les maintenir en 2010 (à hauteur de 17,5 milliards d’euros pour le Canada). En termes de répartition géographique, la Chambre de commerce prévoit une bonne année pour l’ensemble des territoires, même si la Colombie-Britannique, l’Alberta, le Saskatchewan et Terre-Neuve-et-Labrador, provinces riches en ressources naturelles, devraient davantage bénéficier d’« un rebondissement de l’activité économique mondiale ». Un panorama qui donnera matière à rassurer « les quelque 1,5 million de Canadiens sans emploi ».

 

www.chamber.ca