La Compagnie fiduciaire continue à se spécialiser et se développe à l’international

50

compagniefiduciaire_mars09

Premier cabinet d’expertise-comptable en région Aquitaine et quarantième en France par le chiffre d’affaires réalisé – 13 millions d’euros en juin 2008, et quelque 16 millions d’euros prévus pour juin 2009 –, la Compagnie fiduciaire n’a cessé de croître depuis sa création en 1980. Et ce n’est pas fini puisque l’entreprise, dont le siège est basé à Bordeaux et qui compte aujourd’hui 230 salariés et 15 associés, vient d’acquérir un nouveau cabinet et aussi de s’associer avec le cabinet Henderson Mazeau (à Villenave d’Ornon, département de la Gironde), dont la spécialité est d’avoir développé une importante clientèle anglophone, notamment dans le domaine viti-vinicole. Désormais présente en région bordelaise, dans le bassin d’Arcachon et à Angoulême, la Compagnie fiduciaire ne compte pas s’arrêter là : « Notre objectif dans les prochaines années est de nous développer par croissance externe dans le grand Sud-Ouest, en Aquitaine et en région Midi-Pyrénées », affirme Christian Patrin, président et cofondateur du cabinet.

 

Pas question, cependant, que cette croissance se fasse au détriment de la qualité des méthodes ou du service à la clientèle : depuis 2006, les huit sites de l’entreprise sont en effet certifiés ISO 9001. « C’est une démarche de certification qui peut paraître lourde et coûteuse, admet Christian Patrin, mais elle en vaut la peine dans la mesure où elle nous permet d’harmoniser et sécuriser nos procédures, et de rechercher une meilleure efficacité tout en formant nos collaborateurs et en les sensibilisant à une démarche de qualité. » Pour Olivier Mazeau, dernier associé du cabinet, « c’est aussi un outil de management cohérent capable de porter une ambition ; cette démarche m’a convaincu de rejoindre la Compagnie ». Comme les autres associés, Olivier Mazeau aura pour mission de développer l’ouverture internationale du cabinet, grâce à un pool de compétences capable de s’occuper de tout investisseur anglophone désireux de s’installer en France en y développant un bureau de représentation, une succursale ou une filiale. L’arrivée du cabinet Henderson Mazeau va ainsi renforcer l’orientation stratégique vers l’international de la Compagnie fiduciaire. Depuis 2008, l’entreprise est en effet présente en Pologne sous la forme d’une joint-venture avec un cabinet polonais dont elle détient 20 % du capital.

 

« Nous avons délibérément choisi de nous installer en Pologne, explique Christian Patrin. C’est un pays qui a un fort potentiel et qui nous est relativement proche du point de vue culturel et par son passé industriel. » Très concrètement, la joint-venture va s’occuper de tenir la comptabilité et de donner des indicateurs de gestion précis et rapides à des magasins franchisés développés par le groupe Carrefour. « En France, nous avons depuis 17 ans une forte activité dans le domaine des supermarchés franchisés. Et c’est tout naturellement que Carrefour a fait appel à nous en Pologne, où une trentaine de magasins ont déjà été ouverts et où le groupe espère en ouvrir 500 autres d’ici cinq ans. » De quoi donner du travail à la filiale polonaise de la Compagnie fiduciaire et, pourquoi pas, développer la même expertise dans d’autres pays ! « Ce qui est certain, poursuit encore Christian Patrin, c’est que notre développement continuera dans les spécialités fortes que nous avons travaillées jusqu’ici. Je ne crois pas du tout à l’expert-comptable universel et omniscient. »

 

Outre la grande distribution qui représente 20 % du chiffre d’affaires (soit 250 supermarchés clients dans 20 départements), l’entreprise a développé une forte expertise juridique (15 personnes dédiées), un pôle social et paie (35 personnes) et une filiale d’audit légal (5 % de l’activité globale, soit 120 mandats de commissariat aux comptes, le plus gros client représentant un chiffre d’affaires de 150 millions d’euros). Sans compter une réelle expérience dans la clientèle des notaires et – last but not least, le dernier, mais pas le moindre – dans le domaine viti-vinicole, auprès notamment de propriétés classées de premier ordre du vignoble bordelais. Noblesse oblige !