La feuille de route du Président de la CCI Occitanie

76
C’est à Blagnac, ce mardi 24 janvier 2017 qu’Alain Di Crescenzo a adressé ses vœux à la presse en tant que Président de la CCI Occitanie.  Une occasion pour lui de partager ses engagements et dévoiler les directions qu’il souhaite aborder pour dynamiser le socle entrepreneurial et économique  de tous les secteurs de cette région particulièrement étendue.

Le projet « Air, Mer et Terre »

Alain Di Crescenzo veut mettre l’accent sur les richesses du territoire Occitanie particulièrement dynamique. Il a rappelé un climat général des affaires élevé sur le territoire occitan, qui se traduit notamment par un moral des entrepreneurs plutôt positif, il a rappelé aussi une activité en croissance qui se maintient (novembre 2016 était le 7e mois consécutif de croissance industrielle et le 10e mois de progression des services marchands), et a rappelé également la hausse de 0,4% de l’emploi salarié au 3e trimestre.  Le Président l’annonce lui même :

«  Cette dynamique repose sur un triptyque qui va meubler notre projet de mandature : l’air, la mer et la terre. »

–       L’air pour l’aéronautique et l’espace bien sûr : « ils représentent 100 000 emplois dans la région et 41 milliards d’euros d’exportations » rappelle Alain Di Crescenzo qui en profite pour féliciter les performances d’Airbus et celles d’ATR « malgré le bilan en demi-teinte ».  Le Président a aussi signalé l’augmentation du fret et du trafic passager sur les deux aéroports principaux de la région, à savoir Toulouse avec ses 8 millions de passagers et son augmentation de 5,4% sur 2016, et celui de Montpellier avec  1,7 million de passagers et une augmentation de 10%.

–       La mer pour son activité portuaire, à travers la pêche et le fret pour les ports de Sète, Port-la-Nouvelle et Port-Vendres, mais également l’activité touristique avec les 66 ports de plaisance et 20 stations balnéaires. Alain Di Crescenzo rappelle que le tourisme recouvre 120 000 emplois dans la région et les métiers maritimes, 25 000 emplois. Au-delà du tourisme, les perspectives du développement de l’éolien off-shore ouvrent de nouveaux horizons de l’implication du milieu marin en terme d’industrie et d’énergie.

–       La terre pour son activité agricole et plus précisément viticole, puisque la région est la première au monde en terme de production de vin, et également la première région de production agricole bio en France. L’agroalimentaire recouvre 180 000 emplois en Occitanie.

« Si on ne se dote pas d’infrastructures dignes de ce nom, on ne pourra pas faire de développement économique. Je pense aux routes, mais aussi aux réseaux numériques, et pourquoi pas à un avion entre Toulouse et Montpellier. »

Numériser le réseau CCI occitan

La digitalisation du réseau c’est l’autre priorité de développement pour le nouveau Président. « Moderne dans son fonctionnement », « connectée à son temps, aux autres CCI, aux entreprises et aux institutions », Alain Di Crescenzo voit grand et ne s’en cache pas : « cette mandature sera une révolution. Une révolution qui s’appelle CCI webstore. » Un projet que le premier Président de la CCI Occitanie pilote à l’échelle nationale pour que l’ensemble des CCI ait un coup d’avance sur ce que nous réserve la digitalisation :

« Aujourd’hui je ne vois pas un startupper faire la queue dans une CCI pour créer son entreprise. Tout doit être là, » affirme-t-il en montrant son smartphone.

Une grande campagne de communication auprès des entreprises afin que celles-ci réfléchissent et démarrent leur mutation numérique sera lancée par la CCI dans les prochains mois.

Des orientations qui seront débattues et votées lors de l’assemblée générale le 3 février prochain.

commerce international, actu-cci.com.